Pur Week-end

11 mai, 2007

affiche.jpg

Parce qu’il faut encourager le cinéma français quand il propose autre chose que des casse-couilleries auteurisantes (si, il faut), je suis allé voir ce film avec un sentiment partagé et cela pour deux raisons :

1 – ça a fortement l’air d’une comédie (le casting, l’affiche)

2 – je savais que ce n’en était pas vraiment une

Et au visionnage, ce sentiment se trouve parfaitement confirmé. Le film a toujours le cul entre deux chaises, ça oscille, ça se déhanche mais, bizarrement, c’est en cela que réside sa force. Comédie de dialogues sur une situation dramatique, on se laisse entraîner dans cette histoire abracadabrantesque principalement grâce au jeu des acteurs. Ce sont eux qui tiennent le film, qui rendent ce groupe d’amis sympathique.

Parce que l’histoire, elle, est pas toujours terrible. Si les relations entre les potes sont bien écrites, le reste ne peut pas en dire de même. L’intrigue « policière », avec la recherche d’un autre évadé (peut-être je spoile, là, non ?) (non, pas vraiment) et une fliquette à baffer sévère, offre ainsi peu d’intérêt, elle n’est qu’un prétexte servant de moteur au véritable noyau du film. D’où le « cul entre deux chaises », l’improbable croisement entre Les Randonneurs et Le fugitif, ce ton particulier qui fait toute son originalité.

Et vu que, aujourd’hui, l’originalité se fait rare… 

Robot-camion ou camion-robot ?

9 mai, 2007

Un piti mot pour vous montrer, si vous ne l’avez déjà vu, la nouvelle affiche du film Transformers qui sort cet été. Je la trouve vraiment réussie, avec un côté « horreur » qui n’a sûrement rien à voir avec le film mais qui reste vraiment stylé. Enfin c’est mon avis… et ça change des affiches avec les galeries de portraits habituelles (même si elle risque d’être foutue en l’air lors de la sortie, souvenez-vous de La Planète des singes) !             

transformers26.jpg

Juste pour le plaisir, voici une affiche teaser avec un très joli robot… j’aime les très jolis robots…

transformers1.jpg

Le furet et le café

9 mai, 2007

Court, court le furet dans la neige

Tâchetée de blanc, tâchetée de beige

Car le gros Léon y a versé

Un peu de son précieux café.

« Mais c’est pas grave », dit le corbeau

« Faisons-fi de ces tâches »

« Ressemblant à des pistaches »

« Et célèbrons ensemble le printemps nouveau ! »

Le furet, pourtant, n’est pas à la fête

Il a, en effet, autre chose en tête.

Car, sous ses pattes fatiguées

Le café est en train de le brûler.

Fils de pub !

9 mai, 2007

Parce qu’il y a pas de mal à se faire un petit peu de pub (voyez Sarko et ses vacances), je vous renvoie à ce site auquel j’ai apporté ma contribution avec un article sur le Disque-Monde. Vous pouvez aussi lire les autres articles, qui ne sont pas de moi mais qui sont quand même pas mal… mais quand même moins bien que le mien.

The Ginko Leaf

Gracias !

Makai Kingdom

9 mai, 2007

cover.jpg

Après 48 heures de combats acharnés, j’ai enfin fini Makai Kingdom (aka Phantom Kingom) ! Hooray !!! Hail to me !!!

screen1.jpg  screen2.jpg  screen3.jpg

Ce RPG tactique était sympatoche, pas très beau (voir les screenshots) mais bourré d’humour. Le game-play est assez intéressant, avec quelques nouveautés comme le système des cartes que l’on découvre au fur et à mesure et qui implique une stratégie différente d’un FF Tactics. En effet, on peut se retrouver avec de grosses surprises et se ramasser une méga pilée si on n’est pas prudent dans le placement de ses persos, la constitution de son équipe,…

Bon, ça reste malgré tout assez basique, sans grand intérêt visuel, mais j’ai vu ce jeux en vente à 5 euros (à Carrefour, je crois) et, à ce prix-là, ce serait con de s’en passer. Surtout qu’il y a de pures blagues dedans !

Maintenant, et pour continuer sur ma lancée, j’me lance dans Disgaea 2. Des nouvelles bientôt.

group.jpg

Les larmes de l’araignée

9 mai, 2007

Ah y est, après une longue attente Spiderman 3 est enfin sorti, je l’ai vu et je dois dire… que je suis déçu. C’est triste, mais c’est comme ça. J’ai trouvé le film trop long, bien moins écrit que les deux premiers.

En même temps, il était difficile de faire mieux en ayant autant de personnages à introduire et à faire évoluer, alors il y a forcément des raccourcis un peu trop évidents, trop gênants. Surtout en ce qui concerne l’homme de sable et Venom, dont les transformations sont un peu trop dues au hasard. Exemple ? Il doit y avoir plus de 200 églises à New-York, mais le rival de Parker va évidemment dans celle où l’araignée se débarasse de son symbiote, pile-poil pour que ça lui tombe dessus…

Mais ce n’est pas tout, il faut voir le costume de Venom qui est assez décevant, pas assez impressionnant. Sa tête est sympa, mais il n’arrête pas de révèler son visage humain pour parler (syndrome Spawn). Frustrant. Encore plus frustrant, le combat final manque d’intensité, il est gâché par des touches d’humour qui n’ont rien à foutre là (ouhouhouh, Jameson est là et fait sa petite blague). Alors qu’il y a quand même un putain de géant de sable et Venom à affronter.

Une déception, donc, mais heureusement que Sam Raimi est aux commandes car il nous offre quand même quelques scènes d’anthologie, comme la naissance de l’homme de sable ou bien le premier combat Parker/Osborn. En fait, il s’agit d’un film tout juste correct, quand il aurait dû être une tuerie ultime. Triste jour…

spidey3.jpg 

Oui, tu peux pleurer, l’araignée

L’Odysée du nouvel Ulysse

8 mai, 2007

“Heureux qui, comme Ulysse,

A fait un sacré long voyage

Car, et même si ses yeux se plissent,

Il a pu voir nombre de paysages”.

“Heureux aussi qui, comme Ulysse,

Contre l’ennemi a fait la guerre

Car il a pu, baignant dans le sang et la pisse,

Acquérir de bien belles terres”.

Mais est-ce là vraiment une chance ?

Ne doit-on pas faire preuve de méfiance

Envers cette vision rétrograde d’un temps achevé ?

Car, aujourd’hui, est née une nouvelle odysée.

Celle de millions de gens dans l’attente,

Errant sur une mer sans vague,

Et, là, ce n’est pas une blague,

Sans espoir de connaître un jour la rente.

Pas moyen de payer, pas moyen de vivre,

Vous voyez, bien sûr, de qui je veux parler ?

De tous ceux qui patientent, ivres,

En attendant de pouvoir enfin travailler.

Heureux donc qui, comme cet enfoiré,

A réussi à trouver un bon métier.

Ah si, j’avais oublié !

8 mai, 2007

Si, quand même, j’vais y aller de mon p’tit commentaire sur nos récentes élections présidentielles : moi j’suis content, je trouve ça bien d’avoir Sarko en président. J’avais un costume de S.S. dont je savais pas quoi faire, mais maintenant je vais pouvoir le sortir de son carton… Et en plus, la croix gammée me va bien au teint…

1...140141142143144