Intriguant, n’est-ce pas ?

21 juin, 2007

Je parlais il y a peu de la disparition du western mais celui-ci est comme un voisin un peu trop envahissant : y a des fois où on pense qu’il est parti, qu’il a déménagé, et boum ! qui c’est que tu retrouves sur ton canapé, les doigts de pied en éventail ? Le western, exactement !

Mais bon, ça fait quand même plaisir, ça faisait longtemps que tu ne l’avais pas vu et, en plus, il t’a apporté un cadeau de choix : des extra-terrestres belliqueux venus dominer la Terre. Comment ne pas être content, dès lors, de lui un offrir un apéro ?

Tout ça pour vous parler de la future adaptation cinématographique d’un graphic-novel (c’est la mode en ce moment) dont je n’avais jamais entendu parler (c’est peut-être parce que j’y connais rien) : Cowboys and Aliens. Intriguant et alléchant, non, comme programme ? Et l’histoire, me dîtes-vous ? Bah, regardez le titre  ! (sauf qu’il aurait fallu appeler ça Cowboys, Native americans and Aliens, puisque les indiens vont eux aussi lutter contre le joug despotique des E.T)

 caacoverrgb.jpg

Pour l’instant, l’adaptation n’en est qu’au stade de projet, mais si jamais c’est fait – et bien fait – on pourrait se retrouver avec une péloche bien funky ! 

A l’intérieur

19 juin, 2007

alintrieur.jpg

Une femme enceinte jusqu’aux dents et qui a perdu son mari quelques mois auparavant, dans un terrible accident de voiture, se clôt chez elle le soir de noël, seule et amère. L’accouchement doit être provoqué le lendemain mais risque pourtant d’arriver plus tôt que prévu, une étrange femme pénétrant à l’intérieur de la maison et étant fermement déterminée à voler ce bébé. Quitte à tuer pour cela…

Avec un pitch aussi simple, on est en droit de s’attendre à un véritable exemple d’efficacité et, de ce côté-là, on n’est pas déçu : l’histoire ne tarde pas à se mettre en place, on arrive rapidement à l’affrontement entre les deux femmes qui ne s’éternise pas inutilement (le film fait 1h20) et la tension reste présente tout du long sans que rien ne vienne la perturber. De ce côté-ci, le film est donc une véritable réussite. Pourtant…

Pourtant, on ne peut s’empêcher de ressentir comme un manque, un « je-ne-sais-quoi » qui aurait fait de A l’intérieur autre chose qu’un film très sympathique et hautement recommandable. Est-ce dû au scénario, finalement peut-être trop simple et ne pouvant éviter un certain côté « cyclique » (une personne rentre, se fait tuer, puis une autre suit,…) en plus d’être assez prévisible ? Ou bien peut-être est-ce dû à Alysson Paradis, qui n’apparaît jamais comme sympathique et que l’on souhaite donc voir crever ? Ou bien encore, peut-être est-ce dû à cette french touchauteurisante qui, si elle est un gage de qualité formelle, empêche néanmoins le film d’être vraiment fun ? Ce qui était déjà le cas sur Haute tension et Ils et l’est encore plus ici.

Le renouveau du cinéma de genre français passe donc par une approche sérieuse du sujet, réaliste même tant aucune place n’est laissée au second degré (en même temps, le second degré à la française nous a donné Bloody Mallory qui était une vraie daube) et il faut ainsi attendre que les talents bien de chez nous s’exportent aux States pour accoucher de films parvenant à jouer sur les deux tableaux. Pour nous offrir un spectacle total comme l’était le remake de La Colline a des yeux. C’est triste, mais c’est comme ça, surtout que l’on sent que ça les démange avec ces petites touches de fantastique qui pointent le bout de leur nez à chaque fois.

Il faut néanmoins rappeler que A l’intérieur est un premier film et que, en tant que tel, il laisse présager du meilleur pour l’avenir. Que ce soit la réalisation, efficace et classe; le gore sans concession et qui vous prend aux tripes ou bien une Béatrice Dalle réellement flippante (ses premières apparitions la classent direct dans le panthéon des monstres du cinéma), le film ne manque pas de qualités évidentes et mérite donc amplement d’être découvert. Surtout que les initiatives de ce genre dans le paysage cinématographique français sont rares et qu’il est donc d’utilité publique de les cautionner. Et le premier que je chope en train de le télécharger, je lui latte les couilles si fort qu’il en rôtera du foutre pendant deux semaines ! (téléchargez donc Hostel 2, plutôt)

alintrieur2.jpg  alintrieur3.jpg  alintrieur1.jpg

Western is not (totaly) dead

19 juin, 2007

Le western a presque entièrement disparu de nos écrans, c’est un fait, mais fort heureusement il subsiste encore quelques nids de résistance. Ici ou là. Et l’annonce d’un film dans le grand Ouest est donc toujours un événement, en particulier lorsque ce film s’offre en têtes d’affiche des cadors comme Russel Crowe ou Christian Bale.

Les deux acteurs seront ainsi réunis dans le remake de 3h10 pour Yuma et, même s’il s’agit d’un remake, cela fait terriblement envie. Surtout lorsque l’on voit la bande-annonce suivante et qui promet un western old-school comme on les aime :

Image de prévisualisation YouTube

Allez, avouez que c’est autre chose que Bandidas, quand même !

 

« I want to ride my batcycle »

18 juin, 2007

On le sait, Bruce Wayne est immensément riche. Tellement riche qu’il ne sait pas toujours quoi faire de son argent et donc quoi de mieux, dans ces circonstances, que de le gaspiller en se créant une gamme de véhicules dont l’utilité reste à démontrer ? La Batmobile ? OK, là pas de problème. Le Batwing ? Pas de problème non plus, il faut bien qu’une chauve-souris puisse voler. Mais le Batcycle ? Quelle intérêt de se trimballer en moto quand on a déjà une pure caisse comme la batmobile ? Parce que à part élargir la gamme de jouets pour le merchandising, il faut avouer que ce véhicule retire une bonne partie du mystère entourant Batman, ça ne le protège pas et ça lui donne difficilement la classe (beaucoup trop too much, à la cool, pour un personnage sombre comme lui).

Pourtant, Batman aura bien droit à sa moto dans The Dark Knight et les premières images viennent justement d’arriver (ça tombe bien, non ?). Voici donc la bête :

batcycle1.jpg

On reste donc bien, comme vous pouvez le constater, dans l’esprit de la Batmobile de Batman Begins, avec ce côté « gros char d’assaut sur-équipé » qui ne convainc pas tout le monde (en tout cas, moi je suis pas fan). Déjà que l’ajout d’un nouveau véhicule ne s’imposait pas vraiment et peut même devenir dangereux (je vous renvoie à la scène risible de Batman et Robin où les justiciers de la nuit se demandent quels véhicules prendre), si en plus c’est pour nous faire un truc pas terrible ! Enfin, je crachais toute ma haine sur la nouvelle Batmobile puis je m’y suis finalement fait, plus ou moins, donc attendons de voir quelles cabrioles il pourra faire avec sa belle moto toute neuve.

batcycle2.jpg

Après le rat vient le robot

16 juin, 2007

Alors que Ratatouille s’apprête à sortir sur nos écrans très prochainement, voilà que la bande-annonce du futur Pixar déboule sur la toile. WALL-E racontera ainsi l’histoire d’un petit robot qui travaille depuis des centaines d’années à compresser les déchets en cube, occupation ô! combien utile mais qui s’avérera ne pas être ce pour quoi il est réellement fait. Car WALL-E est en fait attiré par les étoiles…

Avec un sujet comme ça, Pixar risque bien de nous livrer à nouveau une pure petite bombe et, même si le teaser n’en montre encore pas grand chose, ce que l’on voit est déjà assez impressionnant (admirez comment le robot est expressif malgré son manque de caractéristiques physiques humaines).

Image de prévisualisation YouTube

Les japonais sont complétement fous

16 juin, 2007

Ça peut paraître un peu brutal comme jugement, mais vous comprendrez mieux après avoir vu la vidéo. Et restez bien jusqu’à la fin ! Y a un gamin qui va regretter l’invention de la caméra ! (cette fois, c’est sûr, on a définitivement quitté l’univers de la science)

Image de prévisualisation YouTube

J’avais le regard perdu…

15 juin, 2007

J’avais, à l’instant, le regard perdu dans le coin droit de l’écran, pile sur la partie « Catégories », et je me suis apperçu que la sous-partie « Pensées et Calypso » n’avait que très peu d’articles… Beaucoup moins que « Coming soon », par exemple… ou même que « Mes chevaux préférés du tiercé et quarté », si j’avais fait cette sous-partie… et ça m’a fait penser au fait que, mis à part le cinéma… et le P.M.U., oui aussi… eh bah ça m’a fait penser au fait que je ne pensais pas…

Flippant, non ? 

Etrange monde changeant

15 juin, 2007

A partir de maintenant, j’effectue un léger changement dans la thématique de cette catégorie, auparavant consacrée aux phénomènes scientifiques étranges. Mais comme il n’y a pas que la science dans le monde (et puis j’en ai un peu marre de la science, je galère à trouver des trucs originaux) et qu’il ne faut pas oublier l’aspect canin de la chose, je me permet donc cette digresion qui sera sûrement suivie par d’autres… et puis, avouez que ce chien est à la fois étrange ET bizarre ! Il a tout à fait sa place dans cette catégorie. Et sa maîtresse !

Image de prévisualisation YouTube

1...129130131132133...138