Les courts-métrages – 1ère partie

Voilà, on commence donc cette publication des films ToomStars et PWH Prod. par les tous premiers courts-métrages (en tout cas en DV), ce qui est logique et donc cool.

Oui, la logique, c’est cool.

Vu que ce sont des essais précoces (ils datent de 2001/2003, à peu près), faits à l’arrache et pas toujours avec savoir-faire, je vous demanderai d’être indulgents, por favor. Parce qu’il y a quand même des trucs excellents dedans et que, vous verrez, ça s’améliore avec le temps (suivant mon amour de la logique, la publication des films se fera par ordre chronologique, ce qui est fantastique). C’est donc parti pour nos premières oeuvres !

The C-Files – 1

La première apparition de Mulder et Scully sur les terres verdoyantes de la Creuse, des personnages phares de notre production et que l’on retrouve dans pas moins de 4 films ! Presque autant que Dracula ! Plus sérieusement, j’adore ce petit film qui me fait toujours rire (ah, la  »roche indestructible ») malgré ses défauts et son aspect brut de décoffrage. En effet, à l’époque je n’avais pas accès à l’informatique pour faire du montage (ce qui veut dire que quand un plan était foiré, il fallait retourner par-dessus) ni mettre de la musique, mais heureusement que les deux acteurs (salut les jeunes !) montraient déjà un certain talent pour la comédie (les pauvres, qu’est-ce que je leur ai pas fait faire) (désolé, les jeunes !).

Image de prévisualisation YouTube

 

The C-Files – 2

La deuxième apparition de Mulder et Scully, 2/3 ans plus tard, cette fois-ci confrontés à un invité de marque que l’on venait de m’offrir et que je devais absolument mettre dans un film tant il est bien fait. Vous verrez, ça c’est de l’effet spécial ! Sinon, toujours pareil : la réalisation suit pas toujours, le téléphone au début est crispant (mais ça me faisait rire, à l’époque !) et il y a une très jolie intrusion de la pluie sur les derniers plans, ce qui est bien chiant puisque l’on n’a jamais pu faire de ré-enregistrement pour la bande-son. Non pas que les acteurs soient morts tout de suite après le tournage, mais on a pas le matos pour ça et, en plus, j’avais le flemme… dommage, je suis idiot.

Image de prévisualisation YouTube

 

Infiltration

On retourne un peu en arrière avec ce court que nous avons improvisé, Judepomm et moi, pour occuper une après-midi de vacances à la maison. Alors ça casse pas trois pattes à un canard, mais il y a quand même quelques plans assez stylés et un joli effet de montage vers la fin qui n’était même pas fait exprès (quand il sort de derrière le pilier). Pour info : non, nous ne faisons pas de mal aux animaux. Le chat avec des bandages est une pauvre bête que l’on a recueilli en pensant que c’était celle qui avait disparu de chez nous. Une triste histoire…

Image de prévisualisation YouTube

 

Dealer d’organes

Alors là, attention, ça tape fort ! Les effets post-11 septembre se ressentent dans ce film dépressif (c’est en fait un essai pour des scènes « de nuit », d’où la relativement présente obscurité) et anti-américain. Un vrai pamphlet avec des ralentis faits en « live », bruitages à la bouche incorporés, comme même Michael Moore n’en a jamais rêvé. D’ailleurs, si vos rêves ressemblent à ce court, je vous conseille fortement d’aller consulter. Et le plus vite sera le mieux !

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire