Archive pour la catégorie 'Rien n’est fait'

Qui aime les robots ?

5 avril, 2008

Les news sur Transformers 2 continuent de tomber au goutte-à-goutte, entre les propos des divers intervenants et quelques photos volées. Nombre de ruleurs sont ainsi apparues, certaines disant même que le film serait entré secrètement en tournage, mais voilà ce dont nous sommes sûrs : Michael Bay a écrit un premier traitement pendant la grêve des scénaristes et, celle-ci une fois terminée, il en a confié le développement au trio Kurtzman/Orci/Kruger qui travaille encore actuellement dessus. En parrallèle, une très lourde phase de pré-production a été lancée, en vue d’un tournage au début de cet été, et nous venons ainsi d’apprendre quelques éléments très intéressants !

Bon, passons sur les nouveaux humains qui seront présents dans le film puisque, en fait, ce ne sont pas eux qui nous intéressent mais les gros robots. Et du gros robot, il va y en avoir dans ce film si l’on en croit la rumeur persistante selon laquelle apparaîtrait dans le film… DEVASTATOR ! Celui-ci est en effet la fusion de plusieurs Constructicons, des méchants alliés des Décepticons, et vous pouvez appercevoir ci-dessous un fan-art le représentant. Oui, ça pourrait donc être très cool, si seulement Bay apprenait d’ici là à respecter et filmer convenablement ces merveilles mécaniques !

devastator.jpg

Petit bonus pour ceux que la taille d’un robot n’impressionne pas, ni n’intéresse réellement : vous prendrez peut-être plaisir à apprendre que Johnny 5, le sympathique robot apparu dans le Short Circuit de John Badham, allait bientôt revenir sur nos écrans ! Bon, il s’agira malheureusement d’un remake (même si une deuxième suite n’aurait pas été forcément une meilleure solution) mais les scénaristes S.S Wilson et Brent Maddock reviennent pour signer l’histoire, dont on peut imaginer que ce film ne trahira pas l’original, ce qui est toujours mieux. Le problème est que c’est Dimension qui vient d’acquérir les droits… espèrons qu’ils ne vont pas nous mettre un robot en images de synthèse, ce qui serait là une véritable trahison !

Spidey se met à la SF

28 mars, 2008

Tobey Maguire se sent pousser des ailes depuis qu’il en a fini (pour l’instant, en tout cas) avec Spider-Man. En effet, l’acteur semble de plus en plus se diriger vers une carrière parallèle de producteur puisque, en plus de ses rôles futurs dont une apparition dans le très prometteur Tropic Thunder, il met aussi en branle des projets assez faramineux sous la bannière Maguire Entertainment. On avait ainsi parlé d’une adaptation du célèbre anime Robotech, toujours en développement (et dans laquelle il tiendrait peut-être un rôle). Il faudra aujourd’hui ajouter l’adaptation de Afterburn, un comic dont les deux premiers tomes – sur quatre – viennent de sortir aux Etats-Unis.

Il s’associera pour l’occasion à Neal H. Moritz, producteur pétaradant de films comme XXX ou Fast and Furious, pour porter à l’écran ce comic scénarisé par Paul Ens et Scott Chitwood, deux fans de SF assez connus sur la toile pour avoir tenu le site officiel de Star Wars et « theforce.net ». Aucune autre info pour l’instant mais le projet est encore jeune et on a hâte de voir tout ça se concrétiser, surtout qu’une chasse au trésor post-apocalyptic est un concept assez rare et donc particulièrement excitant.

 afterburncover2.jpg

Le comic – et donc très certainement le film – raconte comment, dans le futur, un embrasement solaire a détruit tout l’hémisphère Est de la planète, laissant ces terres à la merci des survivants que les radiations ont fait muter en monstres terrifiants. Malgré cela, des groupes de chasseurs de trésors n’hésitent pas à s’y aventurer, à la recherche des oeuvres du passé qui auraient pu survivre à l’apocalypse comme la Joconde, la pierre de Rosette, la couronne d’Angleterre,… Une quête d’autant plus hardue pour le groupe des héros que leurs concurrents se montrent agressifs, l’environnement inhospitalier et les mutants… affamés…

Zemeckis et les robots

28 mars, 2008

Robert Zemeckis, parce qu’il est un réalisateur ô combien talentueux et ayant toujours cherché à être à la pointe de la technologie, est devenu depuis quelques temps le fer de lance de cette nouvelle technologie qu’est la performance capture en l’ayant d’une part plus ou moins développé et, d’autre part, en l’ayant utilisé pour la première fois. Il a ainsi réalisé Le Pôle Express et La Légende de Beowulf, et travaille actuellement sur A Christmas Carol avec Jim Carrey en tête d’affiche. Une implication impressionnante dans ce tout jeune procédé qui lui vaut d’ailleurs d’être impliqué dans tous les autres projets de cet acabit, même s’il ne les réalise pas lui-même (Monster House).

C’est ainsi que Zemeckis – au travers de sa compagnie ImageMovers – se retrouve cette fois associé au studio Disney, afin de produire ce qui est pour l’instant le prochain film de Michael Dougherty : Calling all Robots. Rien que le titre, déjà, ça fait bien envie, mais quand on imagine en plus un film de robots en performance capture… oui, c’est beau.

Néanmoins, nous n’en savons encore que très peu sur ce que sera l’intrigue. Dougherty et ses deux compères Breehn Burns et Simeon Wilkins, avec qui il a créé tout le concept, ont ainsi simplement laissé entendre que le film trouverait ses origines dans les vieux films de Godzilla. Alors, est-ce que les robots seront une métaphore des angoisses du peuple américain, un peu comme ce qu’ont voulu faire Abrams et Reeves sur Cloverfield ? Est-ce qu’ils seront géants et détruiront tout sur leur passage ? Sera-ce une révolte, ou une invasion ? Est-ce que ce film sera comme un sorte de version plus adulte de Monsters vs Aliens, qui rend lui aussi hommage à ce cinéma ? La suite dès que nous en apprenons plus !

Tintin a un visage !

22 mars, 2008

Voilà bien un film qui aurait pu très aisément se retrouver dans le dossier collectif « nos films fantasmés », tant le projet d’adapter la bande-dessinée Tintin est cher à Steven Spielberg, et aurait pu donner quelque chose de réellement excitant (vu déjà la qualité de son « lot de consolation », Les Aventuriers de l’Arche Perdue, que lui et George Lucas ont mis en branle suite au refus des héritiers de Hergé de leur céder les droits). Mais nous n’en avons pas parlé dans notre dossier car, et je suis sûr que vous êtes au courant, le film se fera finalement dans un futur proche ! Hooray !

Plusieures nouvelles nous sont parvenues depuis cette annonce on ne peut plus jouissive, comme l’implication de Peter Jackson dans le projet ou bien la technique qui sera utilisée pour donner vie à ces aventures, la « performance capture » découverte avec les deux derniers films de Robert Zemeckis (et en attendant le troisième, une reprise des Contes de Noël avec Jim Carrey). Une méthode de réalisation qui offre de nombreuses possibilités sur le plan visuel – surtout que les deux réalisateurs attachés au projet ont parlé d’une véritable hybridation entre le trait du dessin et le réalisme des CGI – et qui implique un casting un peu différent de l’ordinaire puisque le physique des acteurs n’est plus à prendre en compte. Ainsi, nous avons appris que Andy Serkis (spécialiste de ce genre de tournages après avoir été et Gollum, et King Kong) participerait au film pour donner vie à l’ordurier Capitaine Haddock mais restait la grande question : qui pour jouer Tintin ? Hé bien, la nouvelle vient de tomber, c’est au jeune Thomas Sangster que reviendra cette lourde tâche ! Un acteur qui peut paraître un peu jeune (17 ans) mais, comme nous l’avons dit, cela ne pose pas de problème avec la technique de « performance capture » et permettra même d’offrir au personnage toute la vigueur qui le caractérise. Très bon choix, donc !

thomassangstertintin23.jpg

Pour rappel, trois albums des aventures de Tintin seront adaptés, en trois films, Spielberg et Jackson en réalisant chacun un tandis que le troisième incomberait à un réalisateur encore non-déterminé (pourquoi pas Zemeckis ?). Aucun indice n’a encore filtré quant aux albums qui seront adaptés (on parlerait néanmoins de « Le Crabe aux pinces d’or », « Le Secret de la Licorne » et « Le Trésor de Rackham le Rouge ») mais la chose est tout de même bien partie puisque la pré-production a déjà été entamée à Los Angeles et qu’une période de tournage a été fixée : dès cet automne, sous l’égide de Spielberg pour le premier film de la série. En tout cas, après Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, le moins que l’on puisse dire est que Steven Spielberg a l’intention de se faire plaisir et de nous faire plaisir. Vivement, donc !

Rame, rame, Raimi…

19 mars, 2008

Alors que son Drag me to Hell est toujours en phase de pré-production, le studio Paramount est actuellement en pourparlers avec Sam Raimi pour la réalisation d’un futur film. Une nouvelle qui n’aurait d’ordinaire rien de gênant, bien au contraire (un film de « Sam the Man » est toujours un événement), sauf que le projet en question est très, mais alors TRES éloigné de ce que l’on attend de lui (Evil Dead 4 !). Il s’agirait ainsi… d’un nouveau film de la série des Jack Ryan…

On parle même de plusieurs films, le studio – en partenariat avec Buckaroo Entertainment, la société d’un ami de Raimi – désirant relancer la franchise sous un nouveau jour d’ici à l’été 2010, avec un héros plus jeune et dans un cadre plus contemporain, plus proche de notre réalité, avec une menace globale. Tout cela sent donc fortement le portage officieux de la série 24 Heures Chrono, avec un Jack Ryan qui devrait probablement aller régler son compte à Ben Laden ou l’ennemi du moment de ce grand pays que sont les Etats-Unis. Rien d’intéressant, donc, pas même pour les fans de Tom Clancy puisque ce film ne sera très certainement pas rattaché au nouveau tome que l’auteur est en train d’écrire.

En tout cas, cela n’est pas une bonne nouvelle pour les fans de la première heure de Sam Raimi, ceux qui attendent avec ferveur de le voir revenir au film d’horreur fun et décomplexé, survolté et flippant (même s’il a fait d’excellentes choses ailleurs, comme avec les deux premiers Spider-Man, Mort ou vif ou Intuitions). Après un Spider-Man 3 carrément décevant et des propos tenus par son ami de longue date, le compositeur Danny Elfman, comme quoi « Sam the Man » prendrait de plus en plus la grosse tête et se complairait de plus en plus dans la machine hollywoodienne, le voir attaché à un projet aussi peu tripant que les aventures de Jack Ryan n’a de cesse de nous inquiéter. Drag me to Hell sera t-il son ultime adieu au genre ? Sera t-il à la hauteur de nos espérances ? Et, dans un autre genre, qu’en est-il de l’adaptation de Terry Pratchett et de son Disque-Monde qu’il prévoyait de faire ? Allez quoi, Sam, déconne pas !

Butler chez Dreamworks

18 mars, 2008

Nous vous parlions il y a peu de Monsters vs Aliens, une future production du studio Dreamworks Animation qui s’annonce aussi originale que réellement excitante parmi les suites de leurs plus gros succès (sont ainsi attendus Madagascar 2 : La Grande Evasion pour cette année et, plus tard, un inévitable Shrek 4). Le studio créé par Steven Spielberg et quelques associés semble en tout cas vouloir persister dans cette voie, celle des films d’animation dont les sujets sont aussi attrayants pour les enfants que pour les fans de cinéma de genre, puisqu’est actuellement développé dans leurs locaux How to Train Your Dragon (« Comment entraîner votre dragon » pour ceux que la langue de Shakespeare insupporte), un film de fantasy.

Basé sur un livre à succès de l’auteur Cressida Cowell, l’intrigue se déroulera ainsi dans un monde magique, chargé de mythologie. Nous y suivrons un jeune garçon chétif, un viking, qui doit capturer un dragon et, ensuite, l’apprivoiser, le dresser, ceci afin de prouver qu’il est digne d’être considéré comme un homme.

Aucune image n’a pour l’instant filtrée quant à ce projet, qui sera très certainement réalisé en « Ultimate 3D » (la projection en relief), mais nous sommes néanmoins en mesure de vous annoncer que How to Train Your Dragon aura à sa barre Peter Hastings (qui nous est immédiatment sympathique pour avoir participé à l’hilarant dessin animé Les Animaniacs) et que se bousculeront Gerard Butler, America Ferrera, Jonah Hill, Jay Baruchel et Christopher Mintz-Plasse pour prêter leur voix aux différents personnages. En espérant qu’il sera comme un La Légende de Beowulf réalisé par Pixar.

Début de l’entraînement le 26 Mars 2010 aux Etats-Unis !

Igor a peur d’Halloween

18 mars, 2008

igorfinali10.jpg

La Weinstein Company n’a pas forcément bonne presse, et encore moins bonne réputation. Les frères Weinstein ont ainsi beau donner l’occasion à des réalisateurs géniaux de s’exprimer au travers de filiales comme Dimension(Kevin Smith ou Quentin Tarantino, par exemple), il n’en reste pas moins que très souvent ils saccagent les films sur lesquels ils bossent. Alors quand ils se sont lancés dans la distribution de long-métrage d’animation, on n’y a pas trop cru, jusqu’à ce que l’on s’appercoive que leur politique est en fait très proche de celle pratiquée chez Dreamworks (voir la news « Gerard Butler chez Dreamworks ») : faire de l’animation pour les enfants ET les fans de cinoche de genre, avec une approche légèrement plus sombre et tournée vers les geeks chez les Weinstein.

Après un TMNT Les Tortues Ninja moyen mais avec néanmoins certains bons aspects, et en attendant Astroboy le film, la Weinstein Company distribuera en cette fin d’année un « film d’horreur animé » (hum, ça sent bon ça) du nom de Igor. Fort d’un casting assez classe – John Cusack, John Cleese, Steve Buscemi, Jennifer Coolidge, Molly Shannon, Eddie Izzard, Jay Leno et Christian Slater – et d’un postulat réellement intéressant (le « film d’horreur animé »), le film était l’exemple parfait d’une production pour la période d’Halloween. Et si ça a été un temps le cas, ce n’est l’est plus depuis que les frères Weinstein ont avancé sa date de sortie au 19 Septembre 2008 aux States (en France, c’est toujours prêvu pour le 17 Décembre). Une décision qui semble, encore une fois, peu judicieuse de leur part. A moins que ce ne soit le signe d’un côté « horreur » bien moins présent que ce que l’on espérait… Croisons les doigts !

Li et Chan sont inséparables

18 mars, 2008

Il est des rencontres qui s’annoncent comme de grands moments, des instants rares où nos fantasmes de cinéphilie semblent être sur le point de se voir concrétisés. Et s’il y avait beaucoup de cela lorsque l’on a appris que Jet Li et Jackie Chan allaient jouer ensemble, qui plus est dans une adaptation de la légende du Roi-Singe, l’excitation est néanmoins très vite retombée dès lors que nous avons eu les premières news, et cela malgré une promo-reel assez efficace. Au nom du réalisateur, Rob Minkoff (doué – il a quand même fait Le Roi Lion – mais pas forcément dans ce genre), déjà ça sentait mauvais. Sans oublier que le héros du film n’est ni Jet Li, ni Jackie Chan, mais un blanc-bec sans saveur. Et, comme pour nous achever, il y a eu ces propos des deux stars chinoises qui avertissaient les fans qu’ils ne devraient pas s’attendre à de beaux combats (et cela malgré la présence de Yuen Woo Ping en directeur des chorégraphies)…

Il semblerait alors bien que cette rencontre tant attendue ne soit qu’un pétard mouillé, Forbidden Kingdom se traînant plusieures très mauvaises casseroles. Mais bon, nous ne pourrons juger qu’une fois face au film, donc attendons de voir. Et même s’il s’avérait loupé, tout n’est peut-être pas perdu puisque Jackie Chan et Jet Li ont avoué avoir encore un autre projet en commun. Un projet sur lequel ils travaillent depuis quinze ans et dont ils ne veulent rien révèler… ça vous fait envie ? Hé bah vous n’êtes pas les seuls !

1...34567...15