Archive pour la catégorie 'Rien n’est fait'

Bryce vs Terminator

3 juin, 2008

Alors que les annonces de casting étaient jusqu’alors assez définitives en ce qui concerne le quatrième volet de Terminator, voilà qu’une valse des acteurs s’engage sur ce projet aussi attendu que craint. Ainsi, nous avions appris il y a peu que la très sympathique Charlotte Gainsbourg allait reprendre le rôle que tenait précédemment Claire Danes, celui de Kate Brewster – future Madame Connor. Un choix surprenant qui donnait néanmoins encore un peu de cachet au film car, sans parler de chauvinisme, avouons que l’on imagine mal l’actrice prendre part à un gros blockbuster ricain débilos juste pour l’argent (et en même temps, son mari vient bien de le faire avec Rush Hour 3).

Mais puisqu’il est ici question de valse, l’actrice de Prête moi ta main vient donc de se désolidariser du projet pour, nous dit-on, se concentrer sur une comédie bien d’chez nous (très probablement Les Sabines, le prochain film de son mari Yvan Attal dans lequel elle jouerait une femme douée du don d’ubiquité, c’est à dire pouvant être à plusieurs endroits en même temps). Désormais, c’est donc l’actrice Bryce Dallas Howard qui serait pressentie pour incarner Kate Connor. Les producteurs aimeraient ainsi beaucoup la voir être la femme de Christian Bale, d’autant plus que la jeune actrice apporterai un crédit au film similaire à celui de Charlotte Gainsbourg. Mais en plus américain, ce qui ne manquera pas de faire plaisir aux spectateurs du pays de l’Oncle Sam…

Petite annonce qui rassure quand on se rend compte que le tournage – qui vient de débuter au Mexique – risque d’être sacrément ébranlé par la grêve des acteurs qui aura lieu dès le début de l’été : les producteurs ont affirmé que, dans cette hypothèse, le tournage ferait une pause et reprendrait ensuite. Pas d’annulation en perspective, donc, et c’est tant mieux car nous attendons cela de pied ferme !

Des news du prochain Proyas

3 juin, 2008

Alex Proyas mériterait des baffes. Pas parce qu’il réalise ses films comme un tâcheron, loin de là, mais parce qu’il n’en tourne en fait pas assez. I, Robot date déjà de 2004 et, depuis, aucun de ses travaux ne nous est parvenu. Donc il mérite bien quelques baffes, ne serait-ce qu’au regard de notre frustration. Lui ou les producteurs qui n’osent lui donner les moyens de tourner, je ne sais pas, mais quelqu’un mérite une mandale sévère dans cette affaire (peut-être même nous, qui sait ?).

Toujours est-il que le monsieur derrière des chefs d’oeuvres comme The Crow ou Dark City va très prochainement revenir sur nos écrans, normalement, avec Knowing. Un thriller surnaturel aux accents de science-fiction dans lequel Nicolas Cage tiendra le rôle principal, supporté dans cette tâche par la très mignonne Rose Byrne, et pour lequel un synopsis vient d’être révélé.

Voici donc le synopsis :
En 1958, à l’occasion de la célébration d’une nouvelle école, des élèves ont la charge de faire des dessins pour remplir une capsule temporelle qui va être enterrée pour les cinquante prochaines années. Parmi eux, une fillette mystérieuse entendant des voix va cependant déroger à cette consigne et, en lieu et place des dessins, elle va joindre à la capsule un papier sur lequel elle a inscrit des chiffres de façon apparemment aléatoire.
50 ans plus tard, la capsule est ré-ouverte par les élèves actuels de l’école et le papier se retrouve alors entre les mains de Caleb Myles. Mais c’est son père, le professeur Ted Myles (
Nicolas Cage), qui va parvenir à décrypter le « code » contenu sur la feuille : il s’agit en fait de dates, pour la plupart concernant les cinquante dernières années et prédisant avec une très grande précision diverses catastrophes ayant eu lieu durant ce laps de temps. En cherchant encore, le professeur découvre que trois autres dates ne sont toujours pas passées et que la dernière d’entre elles, à la toute fin, prédit une destruction à grande échelle dans laquelle lui et son fils auraient une part de responsabilité…
Quand sa tentative pour alerter les autorités échoue, Ted n’a alors plus le choix et devra trouver par lui-même la solution pour empêcher cette catastrophe de se produire, aidé en cela par Diana Whelan (
Rose Byrne) et Abby, la fille et la petite-fille de l’auteur de la prophétie cryptée.
Une course contre la montre s’engage alors pour Ted, une course qui l’amènera à faire face au cataclysme final. Et à l’ultime sacrifice…

Tout cela s’annonce donc plutôt pas mal, en tout cas bien mystérieux. Reste que le projet précédemment rattaché au réalisateur était quand même plus excitant : une sorte de biographie de Vlad Tepes dit l’Empaleur, la figure historique ayant inspiré à Bram Stoker son Dracula et qui portait jusque là le nom de code Dracula : Year Zero. Tant pis, nous ne bouderons pas notre plaisir de voir Alex Proyas revenir sur le devant de la scène, même si c’est pour tourner avec Nicolas Cage. En attendant le possible retour du biopic de Vlad Tepes, ou bien un film centré entièrement sur le Surfeur d’Argent et pour lequel le réalisateur aurait été approché…

Joe Dante et les Divins Projets

16 mai, 2008

Ancien de l’écurie Corman, puis de l’écurie Spielberg, Joe Dante est un réalisateur dont le nom est non seulement rattaché à quelques perles de l’Histoire du cinoche mais qui, en plus, est défintivement synonyme d’un certain état d’esprit corrosif. Une liberté de pensée et de parole qui s’est accommodée à merveilles de ses projets tout en s’imposant dans un système hollywoodien d’ordinaire bien plus frileux. Mais voilà, ce petit miracle que représentait le réalisateur s’est vu peu à peu obscurci par des forces contre lesquelles il ne pouvait que protester inutilement et, au bout du compte, il a ainsi fini par déserter les plateaux, pour notre plus grand malheur (deux films en 10 ans plus les deux épisodes de Masters of Horror, ce qui est quand même peu).

Hé bien, grande nouvelle puisque le papa des Gremlins semblerait bien être de retour, et de fort belle manière puisqu’il est désormais attaché à deux projets en devenir !

Le premier, celui qui serait apparemment le plus proche de se voir concrétisé, est ainsi un projet nommé Bat out of Hell qui marquerait le grand retour du réalisateur et en plus – ce qui en ravira beaucoup – son grand retour vers le cinoche d’horreur ! En effet, ce film raconterait comment les passagers d’un vol de nuit doivent affronter une étrange menace pour l’instant cantonnée à la soute à bagages mais qui, nous sommes en sûrs, finira par aller voir ce qui se passe en cabine. Ecrit par Drew McWeeny et Scott Swan (les épisodes de John Carpenter pour Masters of Horror), le film devrait rentrer en tournage un peu plus tard dans l’année et, détail qui a son importance quand on n’a pas la langue dans sa poche comme Dante, il s’agira d’un film indépendant (si tant est que l’on puisse réellement être « indépendant » dans le milieu du cinéma américain).

Le réalisateur devrait ensuite logiquement se pencher sur le cas The Hole, un film pour lequel il aurait d’ores et déjà signé un contrat. Scénarisé par Mark L. Smith (Motel), le film tournera autour d’une famille cherchant à fuir son passé et qui, en s’installant dans une nouvelle résidence, découvre dans la cave de celle-ci un large trou de mauvais augure… Etrange, non ?

Del Toro & The Hobbit

28 avril, 2008

Juste une petite news (oui, je fais très bref ce soir car j’ai du boulot qui m’attend mais faut bien que je vous parle de ça aussi, non ?) pour vous dire que « oui, ça y est, c’est sûr » : Guillermo del Toro a bien signé avec les producteurs de New Line pour porter à l’écran The Hobbit, la préquelle du Seigneur des anneaux. Le jovial barbu s’envolera donc dès septembre (pour se laisser le temps de faire la promo de son Hellboy 2) en direction de la Nouvelle-Zélande, où il passera les quatre prochaines années de sa vie à réaliser les 2 films qui constitueront l’adaptation du bouquin de Tolkien, et qui racontera les aventures de Bilbon Sacquet déjà évoquées dans la trilogie de Peter Jackson. Si l’on ne sait pour l’instant si Ian Holm sera de retour dans le rôle - ce qui semble peut crédible vu l’âge de l’acteur - des nouvelles traînent déjà selon lesquelles Howard Shore serait de la partie à la musique et John Howe à la direction artistique, mais aussi Ian McKellen (Gandalf) et Andy Serkis (Gollum) ! Enorme nouvelle qui fait très plaisir, donc, et qui lance on ne peut mieux un projet qui trône définitivement au sommet de nos plus grosses attentes cinématographiques. Ce qui devrait se voir conclu à la fin de l’année 2011, puis celle de 2012.

Quelques propos de del Toro, tirés de dvdrama.com (hail to eux !) : « Quand à la forme que prendront ses films, Del Toro a insisté sur le fait que ce seront en effet les mêmes lieux et mêmes décors qui seront utilisés que ceux de la trilogie de Peter Jackson mais que par ses couleurs et sa mise en scène, il tachera de les présenter comme une sorte « d’age d’Or de la Terre du Milieu… » Aaah, del Toro et ses notes d’intention. Il a vraiment tout compris, lui.

Bon, c’est sûr qu’il va falloir attendre encore un paquet d’années avant de voir son adaptation de Lovecraft, Les Montagnes hallucinées, mais ça reste quand même une bonne nouvelle, non ?

p.s : et puisque qu’on en est à parler de Guillermo del Toro, sachez que le monsieur a révèlé être très intéressé par la réalisation d’un Hellboy 3 - on s’en serait douté connaissant son amour pour le comic de Mignola – mais, chose étonnante, il aurait précisé n’accepter un tel projet que si un contrat était signé pour qu’aucune autre adaptation ne soit jamais faite… drôle d’idée… Il a en tout cas ajouté que son histoire serait une prolongation de ce qu’il a entamé avec le deuxième, et qui correspond à un aspect plus fantasy du comic original.

hellboy2draw.jpg

Alors, ce synopsis de X-files 2, ça vient ?

19 avril, 2008

Ou bien est-ce que Chris Carter et ses comparses continuent de se jouer de nous et de notre impatience, incapables que nous sommes de nous dominer face à la fébrilité avec laquelle nous attendons ce X-Files : I Want to Believe (ça aussi, est-ce qu’il s’agit du vrai titre ?) ? Bon, il semblerait en tout cas qu’il s’agisse ici d’un synopsis officiel, puisqu’il est apparu sur la fiche wikipédia du roman tiré du film. Oui, c’est tortueux, ce qui aurait tendance à donner autant d’arguments à notre confiance qu’à notre méfiance… AAARGH ! Bon, vous voulez savoir de quoi il en retourne ? Alors, c’est parti :

« Quand plusieurs femmes disparaissent dans les terres hivernales de la Virginie rurale, les seuls indices de leur disparition sont de grotesques restes humains, retrouvés dans la neige jouxtant les routes. La police désespérant de trouver une piste, elle a recours à un prêtre en disgrâce dont les visions vont les mener à une mystérieuse expérience médicale qui serait, ou non, reliée aux enlèvements. Une affaire pour les X-Files, le bureau des affaires non-classées, mais le bureau a été fermé par le FBI il y a de cela plusieurs années. Les agents Mulder et Scully, ne désirant pas revenir à cette époque compliquée de leur vie, vont devoir néanmoins ré-enfiler leurs imper’ car eux seuls peuvent résoudre ces horribles crimes…« 

Voilà. Alors, est-ce que les loups-garous sont réellement hors-sujets ? Est-ce que l’on ne reviendrait pas à quelque chose plus proche de la mythologie X-Files ? Si l’on est quelques années après la fermeture des X-Files, et donc de la série, quels sont les statuts de Fox et Dana ? Beaucoup de questions, aussi passionnantes qu’exténuantes tant on ne nous dit rien et son contraire. Une seule solution : voir le film. Mais pour ça, il va falloir encore attendre…

Cameron pense à l’avenir

15 avril, 2008

 James Cameron s’est bâti une réputation de véritable tyran sur les plateaux de tournage, perfectionniste jusqu’au bout des ongles qu’il est. Mais pour le spectateur, il se présente comme un véritable innovateur, un artisan au talent technique indéniable – en plus d’un véritable talent tout court – et véritable explorateur des nouvelles technologies. Son Avatar ne sera ainsi peut-être pas le premier film à projection en 3D – lui appelle ça de la « vision en stéréo » – à sortir sur les écrans (ceci étant dû à une post-production assez lourde et dont on attend un résultat pour le moins révolutionnaire), mais il fut le premier à se lancer dans cette course puisque le réalisateur y travaille depuis 2000. Donc, oui, son grand retour est particulièrement attendu, surtout que Titanic date quand même aujourd’hui de plus de dix ans.

Nous attendons donc Avatar, c’est peu de le dire, mais pas seulement. Car une rumeur avait aussi couru sur le désir du réalisateur d’adapter le manga Gunnm, un monument de science-fiction qui serait une excellente base pour laisser s’exprimer le talent de Cameron, surtout avec la technologie qu’il est en train de développer. Mais, voilà, de récents propos du réalisateur au magazine Variety viennent faire s’écrouler nos rêves : non, Gunnm ne sera pas son prochain chef d’oeuvre (oui, on parle directement de chefs d’oeuvre avec lui), puisque le monsieur a d’autres projets pour sa nouvelle technique de projection.

« Après Avatar, je prévois de tourner un petit film dramatique en 3D, juste pour prouver que [cette technique ne se limite pas aux films spectaculaires]. Dans Avatar, il y a beaucoup de scènes qui ne fonctionnent que sur un régime dramatique, sans action, sans effet. Elles fonctionnent très bien, et semblent même voir leur efficacité augmentée par l’expérience du visionnage en stéréo. Je pense donc que ça peut fonctionner sur la durée complète d’un long-métrage« .

Oui, peut-être que ça fonctionnera… mais Gunnm, quoi !

How to kill a masterpiece ?

14 avril, 2008

S’il est un chef d’oeuvre maudit parmi les chefs d’oeuvre maudits, Dark City de Alex Proyas est bien celui-là. Une oeuvre noire, grandiose, particulièrement en avance sur son temps mais qui ne rencontra malencontrueusement pas son public, la faute à une approche et un traitement aussi jusqu’au boutistes que jouissifs de ses thématiques et idées. Il faut dire que le film était vraiment, mais vraiment très en avance, trop pour des spectateurs qui ne possédaient pas encore les notions nécessaires à sa compréhension (merci Matrix pour nous avoir appris que la réalité n’est pas forcément ce qu’elle est), ce qui ne l’empêche en aucune façon de trôner aujourd’hui encore parmi les perles du cinéma de science-fiction.

C’est donc avec une surprise et une crainte non-dissimulées que nous avons appris aujourd’hui que le film allait ressortir… dans un nouveau montage ! C’est David Goyer, scénariste du film à l’époque, qui vient de révèler cela, en ajoutant que cette nouvelle version pourrait bien sortir en salles aux USA avant une évidente édition DVD, que suivrait une hypothétique version Blu-Ray. Une belle manoeuvre commerciale qui tentera de ramener au film un public qui l’avait boudé, avec l’adjonction de nouvelles scènes, de nouveaux effets spéciaux et de nouvelles musiques. Beaucoup de « nouveautés », donc, qui on l’espère ne concerneront que les scènes rajoutées pour ne pas dénaturer plus encore un film qui frôlait de toutes façons déjà la perfection.

Voilà en tout cas une nouvelle qui fait très peur puisque seul David Goyer a communiqué dessus, et en aucune façon le génie derrière Dark City, Alex Proyas. Croisons donc les doigts pour que ce ne soit pas Goyer qui chapeaute la chose, car il est tout de même l’homme qui a commis Blade Trinity… Alors, on pourra toujours arguer que le film aura enfin les moyens de ses ambitions, le budget s’étant vu au fur et à mesure amoindrie au cours du tournage en 1997, mais puisque cela ne se voit pas dans le film, qu’est-ce qu’il y a à rattraper ?

Zack Snyder se met à l’animation !

14 avril, 2008

Zack Snyder, qui est actuellement en pleine élaboration de son adaptation du Watchmen d’Alan Moore, vient de se voir adjoindre un nouveau projet et non des moindres puisqu’il s’agira… d’un film d’animation ! Un projet dans lequel on n’aurait pas forcément imaginé l’homme derrière des oeuvres barbares et féroces comme 300 ou L’Armée des Morts mais, passé cet à-priori, nous commençons à entrevoir le champs des possibilités que cela ouvre. Et c’est assez excitant, il faut l’avouer.

Ainsi, Zack Snyder se lancera très prochainement dans l’adaptation de Guardians of Ga’Hoole, une saga ciblant apparemment les kids et qui raconte comment un clan pacifique de hiboux va voir une force maléfique s’installer dans leurs forêts, les poussant à se lancer dans une guerre totale. Un pitch qui peut être assez déconcertant (« des hiboux en armures qui se battent ? » me dit un collègue médusé) mais nous savons que l’animation peut rendre crédible bien des choses, surtout que Village Roadshow (producteur) et Warner Bros. (distributeur) auraient prêvu de déplacer la production du film en Australie et d’en confier la concrétisation à Animal Logic, le studio responsable de l’excellent Happy Feet. Et pour achever de nous convaincre du sérieux de l’entreprise, ce sont John Orloff (Un Coeur Invaincu) et John Collee (Master and Commander) qui se chargeront d’adapter les écrits de Kathryn Lasky, deux scénaristes que l’on classera difficilement – ou en tout cas pas uniquement, puisque Collee a en effet écrit Happy Feet – dans la catégorie « spécialistes des enfants ».

Le réalisateur de 300 avait déjà quelques projets annoncés pour l’après-Watchmen – entre The Last Photograph, l’adaptation de Ray Bradbury The Illustrated Man, ou bien encore le scénario d’heroic-fantasy écrit par ses soins, Sucker Punch – mais il semblerait bien que ce Guardians of Ga’Hoole les ai tous supplanté et soit devenu la priorité, puisque ses producteurs désirent le sortir en 2010, voire 2009 ! Ce qui ne laisse quand même que peu de temps pour faire un film d’animation…

123456...15