Archive pour la catégorie 'Rien n’est fait'

Les petites news rapides de Mister Willis

23 février, 2010

Peut-être cela l’ennuie-t-il (faudrait lui demander) mais quand Bruce Willis vient faire la promotion du Top Cops de Kevin Smith, et bien qu’il ait d’alléchants projets « originaux » devant lui (la comédie d’action Red, l’adaptation du jeu vidéo Kane & Lynch,…), on ne le questionne que sur les hypothétiques suites de ses succès passés. Heureusement, l’action hero au crâne lisse a du répondant en la matière.

Au micro de MTV, il a alors confirmé que le projet Incassable 2 était toujours d’actualité. Willis s’est en effet entretenu avec le réalisateur M. Night Shyamalan il y a quelques semaines à ce sujet et, malgré l’absence de concret, tout le monde s’entendrait sur la nécessité de donner une suite au film réaliste de super-héros de 2000. Concernant en tout cas Bruce Willis, ce dernier est partant du moment que Samuel L. Jackson revienne pour interpréter sa nemesis aux os de verre.

Mais la grosse news du jour la voici puisque, l’air de rien, mister Willis nous annonce le retour de son personnage le plus emblématique, John McClane ! On avait auparavant entendu parler de ce Die Hard 5, surtout après le succès raisonnable de Die Hard 4 – Retour en Enfer (presque 400 millions de billets verts récoltés dans les salles du globe), mais on passe désormais à la vitesse supérieure alors que le comédien évoque un possible tournage… courant 2011 ! Bon OK, ça laisse encore le temps de voir venir, mais l’information est tout de même d’importance car rien jusque-là n’abondait dans ce sens. Aucun scénariste ou réalisateur n’est cependant encore attaché au projet mais Willis, qui souhaiterait le retour de Len Wiseman derrière la caméra, murmure que la plus grande gueule de la police américaine pourrait cette fois affronter une menace d’envergure mondiale. Yippee-ki-yay !

Pirates des Caraïbes 4 : Ian McShane est Barbe-Noire !

23 février, 2010

Pirates des Caraïbes 4 parviendra-t-il à nous faire oublier le douloureux souvenir laissé par le troisième film ? Difficile de le dire pour l’instant mais, en évinçant pour de bon les personnages de Keira Knightley et Orlando Bloom, la chose s’avère déjà plutôt bien partie. Et ce ne sont pas les news concernant le casting qui vont inverser la tendance.

Car si Johnny Depp sera bien sûr de retour dans le costume du grimaçant Jack Sparrow, ainsi que Geoffrey ‘Barbarossa’ Rush, il faut tout de même recruter de nouveaux membres d’équipage pour mettre à flot ce Pirates of the Caribbean : On Stranger Tides. On parle alors de la délicieuse Penelope Cruz pour l’indispensable touche féminine et, aujourd’hui, c’est le nom de Ian McShane qui est rattaché au projet. Inoubliable Swearengen de Deadwood, vu également dans Scoop ou Course à la Mort, le comédien incarnerait ainsi Barbe-Noire, célèbre pirate anglais du 18ème siècle. Un choix on ne peut plus judicieux et prometteur, d’autant qu’un boucanier connu comme le « pirate à la barbe de flammes » promet en plus quelque chose de visuellement attrayant dans l’univers de Pirates des Caraïbes !

ian_mcshane_swearengen_deadwood_blackbeard_barbe_noire_pirates_des_caraibes_4_on_stranger_tides

Ce nouvel épisode de la saga swashbuckler de Disney sera cette fois réalisé par Rob Marshall (Mémoires d’une Geisha, Nine), Gore Verbinski ayant préféré voguer vers d’autres horizons, et conduira ses aventuriers des mers dans une quête pour trouver la fontaine de jouvence. Le film devrait entrer en tournage au printemps pour une sortie américaine le 20 mai 2011.

Blade 4 : Wesley Snipes a soif d’une suite

23 février, 2010

Devenu un concurrent direct de Steven Seagal et Jean-Claude Van Damme dans les bacs DVD, le dernier exploit sur grand écran de Wesley Snipes fut le tristement mémorable Blade : Trinity, qui enterrait sans cérémonie en 2004 une franchise pourtant sympathique (et même culte concernant l’épisode de Guillermo del Toro). Toujours est-il que l’acteur, après un L’Art de la guerre 2 honteux, s’invitera de nouveau dans les salles obscures (le 05 mai chez nous) avec L’Elite de Brooklyn, le dernier Antoine Fuqua (Training Day). Et probablement inspiré par ce retour sur le devant de la scène, il commence déjà à tirer des plans sur la comète.

En pleine promo aux côtés de Richard Gere, Don Cheadle et Ethan Hawke, soit la susnommée « élite de Brooklyn », Wesley Snipes a ainsi confié qu’un quatrième volet de la saga Blade serait à l’étude et qu’évidement il se verrait bien y jouer. Le rôle du diurnambule étant la devanture de sa filmographie, on comprendra aisément pourquoi.

Seul petit problème : à en croire les rumeurs qui courent depuis quelques temps, le studio souhaiterait tout reprendre à zéro avec ce quatrième film. Un reboot, oui, duquel on ne s’offusquera même pas quand on voit l’état dans lequel la péloche de David S. Goyer laissait l’univers du chasseur de vampires. Auquel cas Wesley Snipes n’aurait alors pas franchement sa place dans ce « Blade Reloaded« , à moins qu’il ne s’agisse de passer le flambeau à un petit nouveau. Mais l’acteur acceptera-t-il de risquer de disparaître pour de bon de l’écran ? Rien de moins sûr…

Scream 4 : Wes Craven de retour !

20 février, 2010

Ils nous avaient pourtant dit que ce ne serait qu’une trilogie, mais non : les producteurs hollywoodiens n’ont qu’une mémoire de poisson rouge et le Ghostface Killer reviendra donc pour un quatrième massacre de teenagers, de préférence à l’arme blanche. Hé oui, amis de Woodsboro, il y aura bien un Scream 4 ! Un projet dont on entend parler depuis quelques temps et pour lequel le casting original sera de retour, en tout cas les survivants. Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, une vraie réunion de famille à laquelle ne manquait que la participation du réalisateur Wes Craven, en attente d’une confirmation officielle.

Et la voici, de la bouche même de celui qui mit en images les trois premiers Scream. Interrogé par le Los Angeles Times, Craven a en effet annoncé qu’il peaufinait actuellement son My Soul to Take (anciennement 25/8… oui, ils ont bien fait de changer le titre) puis qu’il enchaînerait sur Scream 4. Et pas plus tard que dès ce mois de mai !

On ne sait pas encore grand chose du script de Kevin Williamson (créateur de la saga) si ce n’est qu’il devrait introduire un nouveau groupe de jeunes candidats à l’équarrissage… ça sent le passage de flambeau et le sapin pour la veille garde, d’autant que cet épisode devrait être le premier d’une hypothétique nouvelle trilogie… Le scénariste a ainsi signé pour Scream 5 et il avoue que Dimension Films lui a proposé le sixième bien qu’il préfère réserver sa décision pour plus tard (rappelons qu’il n’avait déjà pas assuré la rédaction de Scream 3, remplacé par Ehren Krueger).

Et juste pour le plaisir, voici l’affiche réalisée dans l’urgence par Dimension pour vendre Scream 4 lors du dernier American Film Market, qui s’est tenu en novembre. Un pathétique poster qui n’a apparemment pas refroidi les investisseurs, et on se demande bien comment cela est possible. Sûrement qu’on leur avait déjà soufflé le retour de Wes aux commandes…

scream_4_wes_craven_neve_campbell_courteney_cox_david_arquette_affiche_poster

La fin du Tunnels pour Vincenzo Natali

19 février, 2010

Vincenzo Natali, vous connaissez ? Non ? Et si je vous dis que c’est le réalisateur de Cube ? Voilà… Très remarqué avec ce premier long-métrage, Natali avait ensuite poursuivi avec un projet de plus grande envergure mais s’étant planté au box-office (Cypher) et, depuis, il oeuvrait en dehors du système hollywoodien. La donne vient toutefois de changer tandis que son Splice, horreur génétique à la Frankenstein produit par Guillermo del Toro, remporte tous les suffrages dans les festivals où il est présenté (Sitges, Sundance, Gérardmer,…), et Natali de redevenir bankable aux yeux des grands studios.

Les choses n’ont alors pas tardé puisque le réalisateur est déjà attaché à son premier vrai blockbuster, l’adaptation pour le compte de Relativity Media (Zombieland, Wolfman) d’un roman de fantasy pour kids. Il s’agit de Tunnels, un récit en trois tomes rédigés par le duo Roderick Gordon / Brian Williams et nous donnant à découvrir l’aventure de Will, un jeune garçon de 14 ans fasciné par le « passé enfoui ». Ainsi, quand son père disparaît dans une des galeries qu’ils aiment tant creuser, Will et un ami partent à sa recherche pour y découvrir un monde souterrain où pullulent les dangers…

Proche dans l’idée de films comme La Cité de l’Ombre, Under the Mountain ou même tout simplement Voyage au centre de la Terre (les auteurs de Tunnels avouent être très fans de Jules Verne), difficile de savoir comment ce nouveau projet se démarquera des autres. Seul certitude : la présence de Vincenzo Natali est un excellent présage et devrait nous réserver un résultat final plutôt unique. Affaire à suivre, et de très près !

Meccano se construit un long-métrage

17 février, 2010

La mode des adaptations de jouets au cinéma n’est pas prête de s’arrêter et, alors que l’on voit fleurir des projets débiles comme Monopoly ou Risk, un nouveau vient s’ajouter à la liste. En effet, le jeune studio Helix Films vient d’acheter les droits pour porter à l’écran la licence… Meccano ! Oui, le jeu de construction qui fait pleurer les enfants impatients et criser leurs parents.

Vous vous demandez alors comment faire un film à partir des Meccano ? Nous aussi, mais rassurez-vous car Michael Ingberg, président de la société de jouets, a une petite idée sur la question : « Le principe même de Meccano est de créer des jouets éducatifs permettant aux enfants et adultes d’imaginer des mondes totalement nouveaux, ce qui est parfait pour créer une franchise de films assurée de divertir mais également de stimuler la créativité, comme le font nos jouets à travers le monde depuis plus de cent ans« .

Primo, cette citation pue le discours de vendeur au porte à porte. Deuzio, comprenne qui pourra comment construire une vague réplique de voiture permet « d’imaginer des mondes totalement nouveaux« , d’autant que le credo de Meccano est au contraire de reproduire la réalité (la valeur « éducative »). Au moins avec Transformers ou GI Joe il y avait un semblant d’intrigue à développer, c’est à dire deux camps à opposer, mais avec les Meccano… peau de zob ! Probable donc que tout ça finira avec une exploitation de la licence aussi cheap et pathétique que celle de Lego, cantonnée aux direct-to-DVD à deux balles.

Soderbergh prêt à répandre la Contagion ?

17 février, 2010

On ne peut pas dire que Steven Soderbergh soit le plus passionnant des réalisateurs pour le spectateur lambda, celui qui attend du cinéma d’être un bon divertissement. Même sa série des Ocean’s, pensée pourtant dans une logique de blockbuster, se plantait dans les grandes largeurs à trop se la péter. Et pourtant, le bonhomme nous intrigue avec son prochain projet puisque, dans la veine alarmiste actuelle, il mettra en images sa propre pandémie catastrophique. Le titre ? Contagion. Comme ça, on sait de quoi on parle. Ou presque.

Parce que peu de choses ont filtré pour l’instant concernant le script de Scott Z. Burns (La Vengeance dans la peau, The Informant), si ce n’est que celui-ci verra plusieurs personnes tenter d’enrayer une épidémie mortelle. Après, reste à voir si ce sera dans le style de Alerte ! ou de 28 semaines plus tard… La bonne nouvelle, c’est que Contagion devrait adopter la forme de Traffic (un des Soderbergh les plus convaincants) et proposer ainsi plusieurs points-de-vue autour de cette thématique. Et le réalisateur ayant quand même la cote à Hollywood, il réunira pour l’occasion un casting bien classe réunissant Matt Damon, Kate Winslet, Gwyneth Paltrow, Jude Law et la petite française dont toute l’Amérique est amoureuse, Marion Cotillard.

Espérons juste que ses 60 millions de budget ne serviront pas seulement à payer les stars et qu’il nous proposera quelque chose d’attrayant, autre que ses délires réalistico-minimalistes, surtout qu’il a cette fois entre les mains un matériau vraiment bandant (plus encore même que son Girlfriend Experience avec la pornstar Sasha Grey, c’est dire !). On devrait en tout cas en savoir plus très prochainement puisque Soderbergh aurait suspendu ses autres projets pour laisser la priorité à ce Contagion.

Fondation d’Asimov au ciné : Emmerich prépare le terrain

12 février, 2010

Voilà une news qui devrait particulièrement intéresser l’ami mabataille, féru de l’oeuvre du romancier Isaac Asimov. En effet, on parle depuis quelques temps d’une adaptation ciné de la pièce-maîtresse de son travail -le Cycle Fondation- et les choses semblent finalement se mettre en place. Après avoir fait péter notre planète une énième fois dans 2012, Roland Emmerich se chargera donc bien de cette tâche colossale pour le compte de Columbia Pictures et s’est même fendu de quelques commentaires à MTV.

Rendu crédible par le succès d’Avatar (décidément, on ne peut plus faire une news sans citer ce film !), ce projet en adoptera la technologie « révolutionnaire » comme l’a annoncé le réalisateur. « Il faut le faire tout en images de synthèse parce que je ne saurai pas comment tourner cela en live« . Le spectacle promet ainsi d’être au rendez-vous entre des CGI plus vrais que nature et la désormais inévitable 3D (une première pour Emmerich) mais, pourtant, Fondation au cinéma continue d’inquiéter. Parce qu’il ne s’agit pas seulement de donner vie à un univers SF inédit mais également à une intrigue bien particulière, mêlant concepts métaphysiques obscurs à une narration riche s’étalant sur des centaines d’années (pour un résumé, demandez à mabataille ou rendez vous ici)… Oui, faire de la belle image ne suffira pas pour contenter les fans.

Une gageure n’effrayant aucunement le studio, et un nouveau jet du scénario signé Robert Rodat (Il faut sauver le soldat Ryan) devrait être livré ces jours-ci. Emmerich est pour l’instant à l’oeuvre sur le drame historique Anonymous et il a parlé de donner une suite à Independence Day, mais il y a fort à parier que Fondation prendra l’ascendant et entrera en tournage dès le début 2011. A condition bien sûr que le scénario convienne, ce qui n’est pas gagné…

12345...15