Critique ciné : The Suicide Squad

the suicide squad

Après avoir pourri le film de David Ayer, la Warner tente de rattraper le coup en confiant la suite/reboot The Suicide Squad à l’excellent James Gunn, transfuge de Marvel entre deux Gardiens de la galaxie, et en lui laissant les coudées franches. Deux bonnes décisions qui permettent au film de corriger les erreurs du passé en faisant simplement le contraire (comparez la présentation du personnage de Will Smith à celui d’Idris Elba, édifiant), bête comme chou. Et ça marche ! Mais surtout, au-delà de sa maîtrise de l’action et du style (dont il fait ici une audacieuse démonstration), c’est la faculté de Gunn à rendre attachants ses protagonistes qui fait toute la différence. Il les aime toujours sincèrement et sait transmettre cet amour aux spectateurs, ce qui s’avère parfait pour ce carnaval de gueules cassées et seconds couteaux qu’il porte aux nues sans jamais perdre de vue l’émotion. Plus qu’une correction de haute-volée de Suicide Squad, c’est LE blockbuster de l’été 2021 !

Laisser un commentaire