Critique ciné : Downtown Abbey

downtown abbey_maggie smith_michelle dockery_michael engler_affiche_poster

Vous avez aimé la série Downtown Abbey ? Vous avez adoré suivre les déboires de cette famille pendant des années et vous êtes retrouvés démunis quand tout a pris fin, en dépit d’une conclusion on ne peut plus complète et joyeuse ? Fans en manque, réjouissez-vous car voici Downtown Abbey, le film, qui reprend peu ou prou là où nous en étions pour repartir comme en quarante (1927 en réalité, mais bon, on ne va pas chipeauter) ! Et puisque tout avait été dit ou presque, son créateur Julian Fellowes n’a eu d’autre choix que de composer une sorte de gros épisode spécial sans véritable enjeu dramatique ou défi technique, une espèce de bonus annexe. Ou plutôt un cadeau, emballé avec la même tendresse que celle ressentie dans chaque épisode de la série de la BBC, le même savoir-faire. La même élégance. Alors, vous désesperiez de retourner à Downtown Abbey ? Hé bien qu’attendez-vous ? Tout le monde est là pour une dernière valse qui ne vous rappellera que des bons souvenirs !

Laisser un commentaire