Critique ciné : Spider-Man – New Generation

spider-man new generation_into the spider-verse_peter ramsey_marvel_affiche_poster

Ils ont beau ne pas assurer la réalisation de Spider-Man : New Generation (confiée entre autres à Peter Ramsey, connu pour le très réussi Les Cinq légendes), on retrouve malgré tout Phil Lord et Chris Miller à des postes-clés de cette nouvelle aventure ciné du Tisseur. Deux trublions géniaux qui ont su aussi bien donner une mythologie crédible aux Lego (La Grande aventure Lego) que tirer deux des meilleures comédies ricaines des années 2010 à partir d’une série moisie (21 Jump Street et sa suite), des délires parfaitement maîtrisés et furieusement métas dont descend en droite lignée ce nouveau Spidey. Pas la peine donc de tortiller du croupion, sous leur impulsion – et en dépit d’ambitions complètement folles (introduire le multivers ou repenser de fond en comble la grammaire du comic-book movie) – ce Spider-Man : Into the Spider-Verse (titre original) est drôle, spectaculaire, stylé, malin, rythmé… pensez en fait à n’importe quel superlatif, il y a de grandes chances qu’il corresponde à ce métrage. Plus qu’un excellent film d’animation, plus qu’un excellent film de super-héros, Spider-Man : New Generation est surtout alors un putain de très, très bon film et le gros kif de cette fin d’année ciné. Il ne nous reste qu’à pleurer en pensant au Solo qu’auraient pondu Lord et Miller si Disney n’avait pas joué les petites burnes…

Laisser un commentaire