Critique ciné : Star Wars 8 – Les Derniers Jedi

star wars 8 les derniers jedi_the last jedi_daisy ridley_adam driver_mark hamill_rian johnson_affiche_poster

Parti comme c’était avec le film de JJ Abrams, nous pensions que Star Wars 8 – Les Derniers Jedi flatterait la fibre nostalgique des fans en calquant son fond et sa forme sur l’opus de la trilogie originale lui correspondant, c’est à dire L’Empire contre-attaque (pour ceux qui ne suivent pas). Une manière un peu facile de se montrer respectueux, qui peut aisément tomber dans l’obséquieux. Pourtant, gouverné de main de maître par un jeune réalisateur (Rian Looper Johnson) sachant très bien ce qu’il a entre les mains et où il peut l’emmener, ce nouvel épisode ne tombe jamais dans le piège, nous faisant aller de surprise en surprise comme à la belle époque. Poursuivant dans la veine old-school du précédent volet sans oublier pour autant de nous régaler les mirettes avec du neuf (en témoignent les très bonnes idées visuelles qui donnent corps à la planète Crait), le film jouit ainsi d’un scénario béton, véritablement intelligent (voir comment sont retournées les critiques faites à l’encontre de Kylo Ren ou bien comment il joue du discours manichéen de la saga ou même de ses codes), qui le conduit à être franchement épique en dépit d’une intrigue en définitive très ramassée. Alors oui, Star Wars 8 – Les Derniers Jedi est le digne héritier du chapitre 5 mais pas parce qu’il le singe : il gagne cette distinction en osant prendre des risques et en s’inscrivant comme ce qui sera très certainement considéré comme le meilleur épisode de cette nouvelle trilogie. Abrams aura fort à faire pour nous faire mentir avec son épisode 9.

Laisser un commentaire