Critique ciné : Hitman & Bodyguard

hitman and bodyguard_samuel l jackson_ryan reynolds_patrick hughes_affiche_poster

Tombé un peu en désuétude au début des années 2000, le genre du buddy-movie refait malgré tout surface de temps en temps et aujourd’hui c’est au tour de Hitman & Bodyguard, comédie d’action avec un pitch fichtrement abracadabrantesque comme il se doit (en tout cas dès qu’on sort des duos de flics). Du classique, très classique même, porté par la réalisation plutôt véner’ de Patrick Hughes – la violence est bien sèche – et une paire de comédiens dans des rôles taillés sur mesure, au point que ça en paraîtrait presque trop facile. Néanmoins, et c’est la magie du buddy-movie, la recette fonctionne pour peu que l’abattage se fasse avec suffisamment de conviction, et Hitman & Bodyguard saura par conséquent divertir le chaland en cette période de rentrée traditionnellement un peu terne. Puis il l’oubliera aussitôt.

Laisser un commentaire