Archive pour février, 2010

Dragons : le trailer qui met le feu !

26 février, 2010

Pour finir en beauté cette grosse soirée de news, voici la nouvelle bande-annonce pour Dragons, le prochain film d’animation du studio Dreamworks. Ce dernier nous ayant plus qu’agréablement surpris avec ses dernières productions, Kung Fu Panda et Monstres contre Aliens en tête, nous attendons beaucoup de leur petit dernier et cette vidéo ne fait qu’ajouter à notre impatience.

Il y sera question de Harold, un jeune viking n’appréciant pas autant que ses compères la lutte éternelle qui les oppose aux dragons. Ainsi, quand il fait un jour la rencontre d’une de ces créatures alors qu’elle est blessée, il décide de la soigner et tous deux deviennent rapidement amis malgré le monde qui les sépare. Ensembe, ils s’embarquent pour une aventure mouvementée qui les amènera, si possible, à faire changer le point-de-vue de chaque camp…

Des dragons, des vikings, le tout en animation ? C’est sûr, nous nous précipiterons dans les salles obscures dès le 31 mars pour découvrir ce Dragons ! Et en 3D, tant qu’à faire !

Image de prévisualisation YouTube

Zoolander 2 : pour de vrai, de vrai ?

26 février, 2010

Bien qu’il n’ait pas cassé des briques lors de sa sortie en salles (68 millions de dollars récoltés sur le globe), le premier Zoolander est rapidement devenu un film-culte pour nombre de fans du look Magnum et, depuis, on ne cessait d’entendre parler d’une suite. Sans plus de conséquences que ça. Les choses bougent donc enfin, Deadline Hollywood rapportant que la Paramount a décidé de mettre pour de bon en chantier ce Zoolander 2.

La preuve, c’est que le studio est entré en négociations avec l’acteur/scénariste Justin Theroux pour qu’il réalise cette suite. Sa seule expérience en la matière est la comédie dramatique Dedication mais on pourra tout de même se rassurer en se rappelant qu’il est familier de l’univers de Stiller, ayant scénarisé son récent Tonnerre sous les tropiques et même participé au premier Zoolander (il était le « Evil DJ »). Toujours est-il qu’il rédigera le script de Zoolander 2 aux côtés de la star, ce qui est déjà une excellente chose.

Pour le reste, rien ne dit encore que Owen Wilson ou Will Ferrell reviendront endosser leur seyants costumes, même si ce dernier s’est dit plusieurs fois intéressé par cette perspective (il faut dire aussi que Mugatu est un de ses rôles les plus fameux). Les chances sont néanmoins minces puisqu’un autre acteur à été approché pour tenir le rôle du méchant en la personne de Jonah Hill, confronté il y a peu à Ben Stiller dans La Nuit au musée 2. Enfin, si le projet arrive à se faire (por favor !), gageons que Will se verra au moins offert un petit caméo !

The Dark News en Vrac

26 février, 2010

- Après avoir copieusement explosé notre planète dans Le Jour d’Après ou 2012, Roland Emmerich reviendra au film historique pour son prochain projet même si nous serons très loin de The Patriot. En effet, Anonymous se posera comme une sorte de L’Autre Dumas anglo-saxon puisqu’il y sera question de mettre en images la théorie selon laquelle William Shakespeare n’était pas l’auteur de ses célèbres écrits mais Édouard de Vere, le 17ème comte d’Oxford. C’est Rhys Ifans qui tiendra le rôle du comte, accompagné de Vanessa Redgrave en Reine Elizabeth et de David Thewlis en William Cecil.

- Speedy Gonzales, la souris la plus rapide à l’ouest du Pecos, aura bientôt droit à son film mélangeant live et CGI sous l’impulsion de New Line. Le studio a ainsi engagé les scénaristes de Garfield pour mettre la chose en forme et c’est George Lopez, comédien latino vu dans Balles de feu mais surtout entendu dans Le Chihuahua de Beverly Hills, qui prêtera sa voix au rongeur supersonique. Nous suivrons un Speedy se sentant isolé des autres souris dû à sa rapidité et qui partira dans le grand monde pour découvrir à quoi il est bon. Sa rencontre avec un pilote automobile timoré lui apportera un début de réponse…

- Le Conan de Marcus Nispel entrera en tournage dans un peu plus de deux semaines et, si un scénariste vient d’être embauché pour une petite réécriture, le casting suit son bonhomme de chemin. Après Jason Momoa (Stargate Atlantis), embauché pour être le nouveau visage du Cimérien, nous apprenons donc que Mickey Rourke viendra jouer son père, Corin, et que la grosse brute Bob Sapp (une star du MMA) sera quant à lui l’un des méchants, le comploteur Ukafa. Pas mal, mais on attend encore la confirmation de Dolph Lundgren pour incarner l’un des autres bad-guys du film !

- Kevin Greutert (Saw 6) ayant été contraint par Lionsgate de sa lancer sur Saw 7 pour retarder la suite de leur concurrent Paranormal Activity (ouh, les mauvais joueurs !), la production se doit de lui trouver un remplaçant. Le LA Times vient ainsi de divulguer la liste des réalisateurs potentiels pour prendre la relève d’Oren Pelli et, le moins que l’on puisse dire, c’est que celle-ci est surprenante. Car parmi les noms de Brad Anderson (The Machinist) et Greg McLean (Wolf Creek), nous retrouvons celui de… Brian de Palma ! Rien que ça ! Il est sûr qu’il adore jouer sur les points-de-vue et les images vidéo mais de là à l’imaginer aux commandes de Paranormal Activity 2, il y a un monde. Il va falloir en tout cas se décider rapidement car la suite du carton-surprise de 2009 est déjà prévue pour une sortie américaine le 22 octobre, histoire de rendre la monnaie de leur pièce aux producteurs de Saw.

- Warner semble enfin décidée à puiser dans le catalogue de DC Comics et, après avoir appris la mise en chantier d’un nouveau Superman, c’est aujourd’hui au tour d’un autre super-héros de faire parler de lui à nouveau. Annoncée de longue date, l’adaptation de The Flash serait alors revenue au rang des priorités et un réalisateur serait même sérieusement envisagé en la personne de Greg Berlanti, co-scénariste du Green Lantern de Martin Campbell. Mouais… Dans un genre similaire, Speedy Gonzales s’annonce quand même plus marrant…

- Zach Galifianakis, le barbu de Very Bad Trip, est attaché à un buddy-movie surnaturel appelé Miracle Workers. Comme l’a annoncé le producteur Michael Aguilar lors de la promotion de The Crazies, le film racontera l’aventure de deux amis (dont Zach, donc) ayant décidé de se faire passer pour des exorcistes afin de gagner leur vie. Comme de bien entendu, leur petite arnaque prendra une toute autre tournure quand ils seront confrontés à une véritable menace venue des Enfers… Pourquoi pas ?

Burke and Hare : Pegg et Serkis, déterreurs de cadavres

26 février, 2010

Alors que Joe Dante reviendra cette année dans les salles obscures avec un très attendu The Hole 3D, un autre de nos Masters of Horror adorés va également effectuer son grand retour : John Landis ! Amateur d’horreur et d’humour, deux influences que l’on retrouve souvent mêlées dans ses travaux, il tourne actuellement Burke and Hare dans la banlieue d’Édimbourg. L’histoire vraie de deux pilleurs de tombes du 19ème siècle qui fournissaient illégalement les médecins en cadavres et découvrirent qu’il était plus simple, et plus lucratif, de « fabriquer » les morts plutôt que de le déterrer… Un projet idéal pour Landis, qui aura ici de quoi laisser s’exprimer son humour noir de chez noir.

Pourtant, ce qui achève de rendre ce Burke and Hare si passionnant, ce sont ses têtes d’affiche. En effet, les rôles des deux tueurs sont revenus à deux des comédiens anglais les plus intéressants de ces dernières années, à savoir Simon Pegg (Shaun of the Dead) et Andy Serkis (King Kong). Un duo on ne peut plus prometteur, surtout dirigé par Landis, et dont nous pouvons désormais découvrir les premières images sur le plateau. Et s’il faudra en voir plus pour juger de l’alchimie entre les deux comédiens, une chose est déjà certaine : ils ont grave le look !

burke_and_hare_simon_pegg_andy_serkis_john_landis_photo_image_picture

Mais ce n’est pas tout car, en plus de Pegg et Serkis, le film s’assure également les services d’acteurs « so british » tous véritablement excellents. Nous y retrouverons ainsi Tom Wilkinson (The Full Monty) et Tim Curry (The Rocky Horror Picture Show) dans le rôle des médecins, accompagnés du très marrant Reece Shearsmith (Bienvenue au cottage) ou encore des légendes John Cleese et Christopher Lee. Quant aux filles, l’écossaise d’origine Isla Fisher (Confessions d’une accro au shopping) jouera la petite amie de Simon Pegg tandis que Jessica Hynes, ancienne partenaire de ce dernier dans la série Spaced, sera l’épouse d’Andy Serkis.

Pas de date de sortie annoncée pour l’instant mais il semble que Burke and Hare soit envisagé pour arriver dans les salles anglaises d’ici la fin d’année. Il n’y a plus qu’une chose à dire : Hooray !

burke_and_hare_simon_pegg_andy_serkis_john_landis_photo_image_picture

Les Griffes de la Nuit : un trailer de cauchemars

26 février, 2010

Nous en parlions avant-hier et le voici, ce second trailer pour Les Griffes de la Nuit version Platinum Dunes ! Peut-être un chouïa bavard (rien de neuf, quoi), celui-ci continue en tout cas de nous rassurer sur la teneur visuelle du remake même si, rappelons-nous en, l’excellente qualité formelle du Vendredi 13 de Marcus Nispel ne l’empêchait pas d’être une énorme déception. En sera-t-il de même avec le film de Samuel Bayer ? Mystère !

Pour l’instant, nous remarquerons que cette nouvelle version semble suivre de près son modèle bien que quelques nouveautés surgissent ici ou là. En particulier, nous noterons la présence de ces « rêves éveillés » que font les personnages après n’avoir pas dormi pendant trois jours, un élément absent du film de Craven et pourtant plutôt logique. Les Griffes de la Nuit ne sortant pas avant plusieurs mois (chez nous, le 12 mai), on peut s’attendre à ce qu’au moins une autre bande-annonce soit lâchée entretemps pour mettre davantage en avant l’histoire de Freddy Krueger, qui a sensiblement changé depuis le film original (en fait, sa culpabilité dans les meurtres d’enfants d’avant son exécution serait remise en cause).

Image de prévisualisation YouTube

The Karaté Kid : une seconde bande-annonce

25 février, 2010

Peut-être n’étiez-vous pas au courant mais Karaté Kid, une perle kitsch des 80′s, aura prochainement droit à son remake en bonne et due forme. Will Smith étant à la production, il a gentiment confié le premier rôle à son fils trop cool tandis que Jackie Chan remplace le regretté Pat Morita, et l’histoire se déplace cette fois en Chine. Une bonne idée, un des thèmes majeurs du film original étant le choc des cultures, mais dommage toutefois que le reste ne suive pas.

Comme le confirme en effet sa seconde bande-annonce, il ne faudra pas attendre grand chose de ce remake signé Harald Zwart (Cody Banks, La Panthère rose 2) : Jackie Chan fait peine à voir à botter les fesses de gamins pré-pubères et quant à Jaden Smith, il réussit l’exploit de nous mettre les nerfs en pelote avec juste un trailer, alors imaginez un film entier ! Le seul bon moment de cette vidéo est en fait ses dernières secondes où nous pouvons entendre le tube du film de 1984, You’re the Best par Joe Esposito. Oui, j’adore cette chanson.

The Karate Kid sortira en France le 04 août prochain. Et si vous vous demandez pourquoi le film a gardé ce nom alors qu’il n’y est absolument plus question de karaté, mais de kung fu, vous n’êtes pas les seuls. Mystère de la communication…

Image de prévisualisation YouTube

Allez, juste pour le plaisir, voici la chanson sur laquelle on a tous eu envie de distribuer des coups de kick, écrite par le compositeur Bill Conti (également à l’origine de la légendaire musique des Rocky). You’re the best ! Around ! Nothing’s gonna ever keep you down !

Image de prévisualisation YouTube

Superman reviendra ! Et il a déjà un scénariste !

25 février, 2010

Il se murmurait récemment que le retour de Superman sur grand écran était menacé par des questions de droits, sans compter que la dernière aventure ciné du kryptonien avec Bryan Singer aux commandes n’avait pas fait des étincelles. Il était toutefois évident que Warner ne lâcherait pas une telle franchise, surtout qu’une adaptation de la Justice League of America est en projet, et nous apprenons donc par le biais de Latino Review qu’un nouveau film consacré au super-héros à la cape rouge entre en chantier.

Pour remettre la franchise au goût du jour, le studio n’est alors pas allé chercher bien loin puisque c’est David S. Goyer, scénariste derrière la récente résurrection de Batman, qui vient d’être engagé pour rédiger le script de Superman : the Man of Steel. Comme son nom l’indique, le film reprendra la trame du comics à l’époque où l’artiste John Byrne le faisait entrer dans un nouvel âge, plus moderne et crédible. Une version controversée chez nombre de fans mais qui n’en a pas moins inspiré les deux séries télé autour de Clark Kent et son alter-égo héroïque.

L’informateur de Latino Review ajoute que le nouveau long-métrage impliquera Lex Luthor ainsi que Brainiac et qu’il ne s’agira pas d’expliquer les origines de Superman. Une idée pleine de bon sens. Et Goyer étant meilleur scénariste que réalisateur, on peut légitimement espérer qu’il saura faire du neuf avec ce personnage quelque peu ampoulé. Reste à voir maintenant qui sera chargé de donner vie à sa vision, Bryan Singer et l’acteur Brandon Routh n’étant pas attendus sur le projet.

I Love You Phillip Morris

25 février, 2010

i_love_you_phillip_morris_jim_carrey_ewan_mcgregor_glenn_ficarra_john_requa_affiche_poster

 

Jim Carrey et Ewan McGregor formant un couple homosexuel dans une production Europa Corp présentée au festival de Sundance, voilà un programme intrigant. La promotion de I Love you Phillip Morris s’étant de plus chargée de nous perdre depuis des lustres, nous ne savons vraiment pas quoi attendre de cette adaptation d’un livre du journaliste Steve McVicker. Une grosse pochade sur la communauté gay ? Une comédie dramatique calibrée pour récolter les récompenses ? Une comédie romantique entre hommes ? Il se trouve alors que les deux réalisateurs à la tête du projet, Glenn Ficarra et John Requa, ont décidé de n’écarter aucune de ces pistes, et livrent au final un premier long-métrage bien plus ambitieux que ce que l’on aurait pu croire.

Steven Russell est le modèle type de l’américain parfait. Bon père de famille honorant avec fougue son épouse, il sert en plus sa communauté en travaillant dans la police et trouve même le temps de jouer de l’orgue tous les dimanches à la messe. Parfait, ou presque. Car Steven est homosexuel depuis toujours et mène en fait une double-vie. Réchappant miraculeusement à un accident de la route, il décide de ne plus se cacher et de faire tout ce qu’il a envie, et s’épanouit dans une existence dispendieuse le forçant bientôt à arnaquer son prochain. Arrêté puis écroué, il fait la connaissance de Phillip Morris, un prisonnier timide dont il tombe éperdument amoureux. Dès lors, il n’aura de cesse de tout faire pour le voir, quitte à tout risquer et plus encore

Pour qui aura aperçu l’affiche française de I Love you Phillip Morris, celle avec les deux comédiens sur fond jaune dans une ambiance follement gay (voir ci-dessus), il ne fait aucun doute que le film est une comédie tournant autour de ce couple inattendu. Ce qui n’est pas faux, mais pas totalement vrai non plus. Parce que ce qu’il faut savoir, c’est que celui-ci est en fait tiré d’une histoire vraie. Un facteur de réalité absent du discours promotionnel alors qu’il change pourtant totalement la donne, éloignant le film de l’oeuvre de fiction pure pour le rapatrier vers la forme du biopic. En cela, l’affiche la plus « appropriée » pour le film aurait donc été celle avec Jim Carrey seul car si la romance avec Ewan McGregor est bien présente, elle ne sert en fait que de moteur au récit d’un destin hors-du-commun, celui d’un arnaqueur génial dont la grande intelligence lui a permis de devenir un roi de l’évasion. S’il fallait ainsi rapprocher ce long-métrage d’un autre, ce ne serait en aucune manière d’une comédie (romantique ou non) mais bien du Arrête-moi si tu peux de Spielberg. L’humour en plus, tout de même.

Responsables des scénarios de Bad Santa et du génial Comme chiens et chats, Glenn Ficarra et John Requa ne peuvent en effet s’empêcher d’injecter une sérieuse dose de rigolade dans leur premier effort derrière la caméra, allant même jusqu’à flirter en certaines occasions avec l’absurde ou le trash. Une direction à laquelle satisfait pleinement un Jim Carrey omniprésent, on ne peut plus à l’aise dans le registre de la comédie, sans que le film s’y cantonne néanmoins pour autant. On l’a dit, I Love you Phillip Morris a valeur de biopic et, par conséquent, cette connexion au réel implique également une réalité des sentiments. Le choix du comédien canadien est alors des plus avisés car, comme il l’a prouvé plusieurs fois au cours de sa carrière, ses talents d’acteurs ne se limitent pas à jouer les clowns, et il parvient sans peine à prodiguer ici une dimension humaine à son personnage, nous le rendant attachant malgré ses défauts (menteur maladif, il trompe tout le monde jusqu’aux spectateurs). Comment en vouloir aussi à quelqu’un dont la seule motivation est l’amour ? D’autant que, bien que peu commun, jamais nous ne remettons en cause le couple qu’il forme avec Ewan McGregor (même lors de scènes d’intimité qui n’ont pas dû être évidentes à tourner). Tout en délicatesses, ce dernier évite quant à lui le laborieux cliché de l’homo efféminé grâce à la conviction qu’il met dans son rôle, et achève de bâtir un contrepoint émotionnel aux excès de l’arnaqueur Steven Russell.

Cerise sur le gâteau, les deux réalisateurs s’en sortent plutôt bien pour leur premier long-métrage à ce poste et parviennent à faire fonctionner l’ensemble malgré un postulat casse-gueule. Sans même parler ainsi de l’amour entre deux hommes, thème qui reste relativement rare au cinéma (surtout représenté aussi explicitement), le mix de comédie et de « drame » pour accoucher d’un biopic était un pari courageux duquel ils se tirent avec les honneurs, faisant de I Love you Phillip Morris une oeuvre à la fois ludique et prenante. Et même s’ils trichent un peu en transfigurant le réel avec des oripeaux de conte moderne, le plus important est là : la force des sentiments vrais.

19242935jpgr760xfjpgqx20100203054515.jpg  19242933jpgr760xfjpgqx20100203054514.jpg  19242937jpgr760xfjpgqx20100203054516.jpg

1234