Mariage chez les Bodin’s

mariage chez les bodin's 

Sorti depuis déjà le mois d’avril de cette année dans plusieurs régions de la province française, Mariage chez les Bodin’s monte finalement à la capitale et nous promet une plongée dans les affres et plaisirs de la vie paysanne. Concocté par la compagnie comique « les Bodin’s », dont vous avez peut-être pu apprécier les spectacles sur scène, ce long-métrage se dévoile ainsi sous la forme d’un faux documentaire style Strip-tease, ce qui aide bien sûr à « faire plus vrai » tout en bénéficiant d’une approche comique et formelle plus originales. Une bonne idée donc, au premier abord, mais qui va néanmoins être aussi la faille par laquelle le renard viendra chiper les poules. Car malgré toute la sympathie que peuvent faire naître ces personnages de païzous (Big Up la Creuse !), le film pèche un peu par là où il se démarquait.

Christian Bodin est un paysan, producteur de fromage de chèvre, vivant dans la ferme de sa mère Maria qui, elle aussi, fait du fromage de chèvre. Une tradition familiale qu’ils doivent tenir depuis quelques générations et qui s’est toujours accomodée de leur quotidien bien réglé. Mais voilà, Christian vient d’avoir cinquante ans et, comme tout homme de cet âge-là, il s’apprête à se marier avec la cantinière de l’école primaire. Un événement pour les Bodin’s mais qui ne va pas se faire sans mal entre les divers préparatifs pour la cérémonie et une équipe de tournage venue faire un documentaire sur eux. Et puis, faudrait pas oublier les fromages de chèvre, bon d’là !

Ainsi, si la forme du documentaire est un excellent ressort comique, cela implique aussi irrémédiablement une certaine volonté réaliste. Parce que nous sommes conditionnés à interpréter, à percevoir ce type d’image et de réalisation d’une certaine manière et, en cela, Mariage chez les Bodin’s s’accomode la majorité du temps plutôt bien de cette contrainte, avec certains détails qui aident à crédibiliser intelligemment son système de filmage comme par exemple le fait que le visage de la mariée soit toujours flouté (« Elle est timide« ). Sa reconstitution du monde paysan est de plus assez bien vue (faut dire aussi que tout à été tourné en « décors très naturels », sur les lieux-même qui ont inspiré aux Bodin’s leurs personnages) et, pour ceux qui connaissent ce genre de régions reculées de l’hexagone, on a parfois l’impression de retrouver des décors, des scènes familières. Pourtant, il persiste un décalage au sein du métrage qui se laisse aller sur certains domaines à une caricature un peu trop grossière -voir la dentition de Christian ou bien le cousin Momo-, ce qui tend à laisser une drôle d’impression au regard de la forme documentaire.

Surtout que Mariage chez les Bodin’s cale la majorité de son humour sur une approche plutôt réaliste, le métrage suivant la plupart du temps le personnage du futur marié, Christian. Un paysan auquel son interprète Jean-Christian Fraiscinet donne une réelle épaisseur en se montrant très convaincant et même, en certaines occasions, relativement touchant, ses gags venant alors de sa maladresse, sa timidité. Son humanité, pour tout dire. Nous serions donc très loin de la grosse caricature dont nous parlions plutôt si l’on s’en tenait à cela mais, malheureusement pour le film, Christian n’est le seul Bodin de la famille. Il faut ainsi compter aussi sur sa mère Maria, un personnage bien plus haut en couleurs et s’inscrivant ainsi dans un registre diamétralement opposé. Ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, les gags et répliques la concernant étant très sûrement ceux qui feront le plus rire (l’explosion des taupes, la chasse au cerf) mais ceux-ci s’intégrent alors mal au reste du long-métrage et le laisse le postérieur entre deux chaises.

Mariage chez les Bodin’s est donc une petite déception, la première aventure cinématographique de la troupe comique les Bodin’s semblant soufrir tout du long du contraste entre les humours incarnés par ses deux acteurs principaux. Un défaut qui n’apparaissait pas aussi fortement durant leurs spectacles, renforcé donc par le passage au grand écran qui s’accompagne d’autant plus ici de quelques longueurs propres au style documentaire (franchement, les émissions que parodie le film ne sont pas des plus passionnantes…) et à des digressions dans la narration (pourquoi ne pas se focaliser plus sur les préparatifs du mariage ?). Malgré tout cela, le long-métrage comporte suffisamment de gags et de bons mots pour vous faire régulièrement rire, ce qui est déjà pas mal, et se proposera comme une escale pittoresque dans notre arrière-pays adoré. Et alors que les vacances nous semblent déjà bien loin, ça fait du bien !

18926350w434hq80.jpg  18926344w434hq80.jpg  18926351w434hq80.jpg

Une Réponse à “Mariage chez les Bodin’s”

  1. celine dit :

    Super Post ! je voulais juste parler d’une platefomre qui mérite de se faire connaitre, j’ai trouver tout mes prestataites pour mon mariage en moin de 3 semaines, il suffit juste de poster une annonce et on reçoit des devis des prestataires comme traiteur, animations, photographe et spectacle. ( je crois aussi qu’il font des événement pour des entreprises). En tout cas c’est un peu grace à eux que mon mariage c’est super bien passé. voili voilou ( j’oublié leur site: xoole.fr)

    http://www.pole-ce.fr

Laisser un commentaire