Le Monde de Narnia – Chap.2 : Prince Caspian

princecaspianvf.jpg

« Peter, Lucy, Edmund et Susan, les quatre anciens rois et reines du monde de Narnia, sont maintenant revenus dans leur monde d’origine depuis un an. Malgré cela, ils ne peuvent s’habituer à être redevenus de simples enfants dans une terne réalité et souhaitent tous retourner là-bas. Leur voeux est exaucé lorsque le prince Caspian, pourchassé par son oncle qui veut le tuer pour lui dérober son trône, use de la corne magique de la reine Susan. Dès lors, les quatre enfant sont projetés dans un Narnia qu’ils ne reconnaissent plus car, si un an est passé pour eux, 1300 années ont pesé sur ce monde qui a bien changé, duquel Aslan a disparu tout comme la plupart des narniens. Avec l’aide des derniers survivants de cette époque de magie, ils vont alors lever une armée et tenter de remettre Caspian sur le trône, pour que la paix règne de nouveau à Narnia. »

Autant le dire tout de suite, nous attendions avec impatience ce Prince Caspian pour plusieurs raisons. Primo, il s’agit de la suite d’un film qui avait su se montrer comme une alternative sympathique au royal Le Seigneur des anneaux, jouant la carte de l’heroic-fantasy un peu plus tournée vers les kids. Deuzio, les différentes bandes-annonces laissaient entrevoir un film plus sombre que le précédent, une impression relayée dans les critiques comme étant une véritable claque épique et à la limite du barbare. Et l’on retrouve effectivement cela dans ce second volet cinématographique de Narnia, avec une intrigue plus mature qui abandonne entièrement l’aspect « découverte d’un nouveau monde »/émerveillement pour se focaliser sur des noeuds narratifs et épreuves rappelant clairement la tragédie classique. Rien que l’histoire du Prince Caspian, dont le père a été tué par son oncle fratricide, résonne clairement comme un calquage du Hamlet de Shakespeare. Et ce n’est pas tout puisque le film se concentre sur Peter, plongé ici dans le doute et en confrontation avec Caspian, et que les héros rencontrent quelques déconvenues assez traumatisantes. Le jeune public est donc ici un peu oublié – ce qui n’est pas plus mal – et permet au récit de s’offrir des moments de pur grâce, portés par une réalisation qui trouve un beau souffle, renforcé par la musique. Et puis il ya plein de nains, bien sûr, et ça c’est toujours marrant.

Pourtant, croyez-le ou non au regard de ces excellentes scènes, jamais le film ne parvient à nous prendre réellement aux tripes. Cela n’a rien à voir avec l’aspect technique, c’est sûr, celui-ci se montrant d’une belle efficacité avec des lumières qui recherchent un look « naturel » (on pense parfois à Le Treizième guerrier) ou bien des effets spéciaux très convaincants (et ce n’était pas gagné d’avance quand on voit par exemple qu’il fallait pouvoir rendre crédible une souris bretteuse de 30 centimètres). Non, là par où le film péche, c’est au niveau de son écriture qui prend le parti de se concentrer sur les évènements au détriment de ses personnages, qui plus est pas toujours interprétés de façon satisfaisante (ah les gosses, j’vous jure !). Difficile alors de s’impliquer pour de bon dans l’histoire, malgré ses accents matures, tant la masse de péripéties donne l’impression de s’enchaîner de façon mécanique, avec parfois des sautes assez perturbantes au niveau du montage ou de la narration.

Un peu en deçà de nos attentes au bout du compte, on ne peut nier que l’on sort de Le Monde de Narnia – Chap.2 : Prince Caspian avec l’impression d’un manque évident, d’une lacune dans sa finition. L’histoire, bien plus audacieuse que dans le premier, aurait très certainement gagné à creuser un peu plus l’aspect humain, à ne pas mettre de côté les relations filiales (surtout quand on voit comment cela peut être galvanisant, avec par exemple la scène d’intro ou Peter se bastonne et où Edmund se jette dans la mélée pour aider son frère). Restent quelques très beaux moments, dôtés d’une véritable puissance évocatrice, et qui parviennent à maintenir notre intérêt éveillé. Cependant, on est passé à côté du putain de grand film…

18907151w434hq80.jpg  18873754w434hq80.jpg  18948816w434hq80.jpg

Une Réponse à “Le Monde de Narnia – Chap.2 : Prince Caspian”

  1. karinetiniere dit :

    je suis d accord avec ta critique mais néanmoins je pense vraiment que les deux ainés de la fraterie jouent faux.
    jouer au grand quand on est un ado sonne faux.
    j ai mieux aimé le premier volet.

Laisser un commentaire