Archive pour décembre, 2007

Balls of Fury

13 décembre, 2007

ballsoffury7.jpg

Hé bah dis donc, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas écrit un article « div-x-nation » ! Faut dire que j’en ai vu peu ces derniers temps et que, dû à ma désormais officielle politique rédactionnelle (« je ne parle que des bons films vus en div-x pour donner envie d’aller au ciné et pour ne pas être emmerdé par le FBI »), aucun d’entre eux ne méritait que je m’attarde sur son cas ici. Jusqu’à Balls of Fury (Balles de feu en vf) qui, je dois dire, m’a bien fait marrer. Ce qui est parfait quand il s’agit d’une comédie, vous ne trouvez pas ? Parce que si ça avait été un drame pendant la WWII… enfin, je m’égare. Place au ping-pong !

« Randy Daytona est un jeune joueur de ping-pong prometteur sur le point de remporter la médaille d’or aux jeux olympiques de Séoul. Malheureusement pour lui, la mafia chinoise est sur le dos de son parieur de père et Randy, déconcentré, perd la partie. Puis il perd son père. Et, logiquement, il perd son goût pour la compétition, disparaissant de la scène publique. Quelques années plus tard, le petit génie du ping-pong est devenu un performer minable dans un cabaret miteux. C’est là qu’il est contacté par un agent de la CIA qui veut l’engager pour une mission top-secréte, à savoir participer au championnat de ping-pong underground de Fang, un ancien champion cumulant aussi la casquette de parrain de la mafia chinoise…« 

A première vue, Balls of Fury semble donc manquer cruellement d’originalité tant nombre de ses éléments font partie des canons de la parodie de films sportifs. On a le héros « ancienne star déchue » comme dans Blades of Glory (tiens, c’est rigolo comme les titres se ressemblent !), un sport à la con qui est mis en avant dans un championnat permettant une galette croquignoutte de persos aux techniques variées comme dans Dodgeball,… Et même si le manque d’originalité d’un scénario de comédie n’est pas forcément une tare trop importante, du moment qu’il y a de purs gags,  le fait qu’il n’y ait pas de grosse tête d’affiche de l’humour ricain au générique nous inciterait encore à la méfiance. De crainte de ne voir qu’un sous-produit à l’humour bidon et surfant sur la vague du succès mérité de Dodgeball. Et ce serait dommage de s’arrêter à cette première opinion ! 

Parce que Balls of Fury, s’il part comme une comédie sportive classique, va très vite détourner sa structure narrative pour la caler sur celle des films d’espionnage et d’action. Une riche idée qui offre des scènes à l’originalité bienvenue (le  »combat » final, indubitablement la plus folle partie de ping-pong de tous les temps) tout en transformant suffisamment les passages obligés pour leur donner l’aspect du neuf (l’entraînement à Chinatown avec un vieux maître aveugle). Et puis si l’acteur principal - que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam – s’en sort très bien dans la comédie, ce sont surtout les seconds rôles qui font plaisirs, de Christopher Walken (royal en mandarin chinois) à Jason Scott Lee (le revoilà, lui !), en passant par James Hong et la magnifique Maggie Q (dieu qu’elle est belle) jusqu’à un petit caméo sympa de Masi Oka. Un casting plus proche d’un film d’action/espionnage que d’une véritable comédie, ce qui tend encore à renforcer l’aspect parodie et à lire ce sport drama sur un autre niveau. 

Sorte de Opération Dragon au pays du ping-pong et de la blague débilos, Balls of Fury est donc une bonne petite comédie sympatoche ne trouvera sûrement pas, malheureusement, le chemin de nos salles obscures (j’dis ça comme ça, mais en fait j’en sais rien). Mais que cela ne vous empêche pas de surveiller, au cas où, parce que je peux vous garantir que vous passerez un moment pas prise-de-tête pour un sou (mais pour 9 euros 80 par tête, oui). Enfin voilà, donnons leur chance à ses comédies qui réprésentent une alternative amusante aux géants de l’humour ricain !

petite news en bonus de noël : le réalisateur de ce film, Ben Garant, qui est aussi l’un des créateurs de la parodie de série policière Reno 911 (mabataille, you know what to do), travaille actuellement en tant que scénariste sur un comédie de SF avec Mike Myers et pour l’instant intitulée How to Survive a Robot Uprising… tripant, non ?  

Direct-to my-Pocket – UPDATED !!!

13 décembre, 2007

batman.jpg

Encore une annonce d’un direct-to-dvd qui s’annonce relativement bandant : Warner est en train de nous préparer une anthologie sur le Dark Knight qui devrait coïncider avec la sortie du film de Nolan. Un peu à l’image de Animatrix, elle offrira la possibilité à plusieurs artistes de raconter une histoire de Gotham City tout en adaptant l’iconographie culte du super-héros à leurs styles visuels.

Un projet très intéressant puisque, en plus de Bruce Timm qui a déjà travaillé sur l’une des séries, nous pourrons aussi contempler un tout nouveau point-de-vue sur le perso. En effet, des segments ont été confiés aux studios d’animation japonais Madhouse (Ninja Scroll), Studio 4°C (Amer béton) et Production I.G (Ghost in the Shell). Parmi les meilleurs du Soleil levant, donc, et Satoshi Kon en personne devrait y participer, le réalisateur de l’envoûtant Paprika. Il me tarde de voir ça !

UPDATE !!!

Voici une image de ce projet, appelé Batman : The Gotham Knight, et qui devrait faire la liaison entre les films Batman Begins et The Dark Knight aux dernières nouvelles. Et, oui, ça pète plutôt pas mal !

batmangothamknight.jpg

News en vrac Park

12 décembre, 2007

- alors, dans le style adaptation de série télé à la con (j’peux pas piffer les séries des 80′s à hauteur de 97%) sur grand écran, voici venir l’Agence tout risque, connu outre-Atlantique sous le nom de The A-Team, que devrait réaliser un John Singleton à qui les blockbusters n’ont jamais porté chance (Shaft et 2 Fast 2 Furious, deux bonnes grosses panouilles). J’en parle juste pour les fans et par conscience professionnelle parce que moi, décidément, j’aime pas ce show. Par contre, si vous ne l’avez pas encore vu à la téloche, je vous conseille de faire une recherche youtube pour la pub de World of Warcraft avec Mr T, très marrante (y en a aussi une avec JCVD !).

- les frères Wayans (Scary Movie), s’ils bossent depuis plusieurs années sur l’adaptation de la série The Munsters, devraient sortir avant cela au moins un autre film, une parodie des films policiers. Pour l’instant on ne sait pas trop ce que ça va donner, mais prions pour que ça ne ressemble pas à Fausse Blondes Infiltrées !

- Metropolis, le classique de Fritz Lang sorti en 1927 et qui a inspiré bon nombre d’oeuvres de sf depuis, devrait bientôt avoir le droit d’être remaké à son tour ! Une drôle d’idée, autant discutable que potentiellement géniale. Thomas Schuehly (Alexandre) et le vieux briscard Mario Kassar (Terminator 2, Total Recall) devraient produire la chose dans un futur incertain…

- AvP : Requiem n’est pas encore sorti que les frères Strause, les hommes par qui va peut-être venir le miracle, parlent déjà d’une possible séquelle qui aura lieu, tenez-vous bien, dans l’espace ! Enfin ! Selon eux, il ne peut y avoir d’autre suite si l’on respecte la continuité avec la fin de leur film (ils vont faire exploser la Terre ?) et j’espère donc que ce Requiem fera suffisamment d’entrées pour qu’on leur confie à nouveau les rènes. Une nouvelle d’autant plus cool qu’il est désormais certain que l’on verra la planète des Predators dans cette suite au film d’Anderson (une photo traîne sur la toile) : alors, dans le 3, ce sera la baston sur la planète des Predators ? On verra celle des Aliens ? Putain, ce serait énorme !

- le prochain film de Zemeckis, une adaptation des Contes de Noël de Dickens pour Disney et toujours en performance capture, est en train de se constituer un bon d’là de casting puisque Cary Elwes (un de mes acteurs cultes pour Princess Bride, Hot Shots et Sacré Robin des Bois) vient de rejoindre Jim Carrey, Bob Hoskins, Colin Firth, Gary Oldman et Robin Wright Penn (ah, une femme quand même !) dans cette production super-attendue. Moi, en tout cas, j’attends ça de pied ferme !

- encore des news sur Guillermo del Toro (punaise, on a du mal à le suivre, celui-là !) qui est cette fois attaché comme réalisateur à l’adaptation d’un roman nommé Hater. L’histoire d’une famille qui s’isole lorsqu’une vague d’ultra-violence s’empare des gens sans raison apparente, les poussant à commettre des actes aussi soudains que sanglants. Ça sent la boucherie et la paranoïa à plein nez… et ça sent bon !

Téléportation et Intrusion

12 décembre, 2007

Deux nouveaux trailers pour deux films dont nous nous étions déjà entretenu dans le coin, chacun donnant encore un peu plus envie de voir ces péloches et, en prime, avec 2 affiches plutôt sympas (chacune dans son style, mais sympa quand même).

Jumper

jumper.jpg

Prochain film de Doug Liman (La Mémoire dans la peau mais aussi le pathétique Mr and Mrs Smith) avec Anakin Skywalker, Billy Elliot et Shaft dedans, Jumper s’annonce de plus en plus tripant avec un pouvoir énorme (la téléportation) utilisé de façon vraiment novatrice. David Rice (Anakin) est ainsi un jumper, un être capable de se rendre en un instant à n’importe quel endroit qu’il a vu ou voit, ce qui lui offre une existence hédoniste mais solitaire. Pourtant, ce rythme de vie se verra bientôt bouleversé par diverses rencontres qui l’améneront à affronter les gens plutôt que de les éviter…

Et puis ça se bastonnera sévère, je le répéte, en tout cas c’est l’impression que donne ce trailer qui met aussi un peu plus en avant la vie du héros (yeah ! Michael Rooker en papounet !). Bon, tout ça pour dire que ça a l’air très cool et que ça sort le 20 février 2008 sur vos écrans ! « Prepare to Jump to your theater ! » (sûr qu’ils vont la faire pour la promo, cette accroche)

Image de prévisualisation YouTube

 

Funny Games

funnygames.jpg

Autre film qui a l’air très rigolo – bah oui, si c’est le titre qui le dit - avec sa famille prise en otage par « deux enfoirés de petites salopes psycho-killers » (Jay-style), Funny Games nous offre un trailer très court mais - et c’est pour les durs, les tatoués, les mangeurs de verre pilé – dans sa version R-rated ! Malheureusement, pas grand chose à se mettre sous la dent hormis (du verre pilé ?) un plan très, très, très cool et très bref (ceux qui se rappellent de Will Hunting 2 : La Chasse est ouverte dans Jay et Silent-Bob Contre-attaquent devraient bien rire… tiens, 2 références à l’univers de Kevin Smith pour un film qui n’y ressemble absolument pas… bizarre…) que vous reconnaîtrez très facilement, j’en ai l’intime conviction.

On dit que les tournages les plus compliqués sont ceux avec des animaux ou des enfants… j’ai l’impression que Michael Haneke a trouvé la solution à ce problème… Enfin, ça a toujours l’air aussi sympathique et malsain (oui, on peut être les deux en même temps) et j’ai hâte de prendre part au jeu. On aime tous jouer, non ? 

Image de prévisualisation YouTube

Changement de projet

12 décembre, 2007

alexproyas.jpg

Alex Proyas, je vous l’ai déjà dit, je le kiffe à la race pour être le réalisateur nous ayant offert certains des derniers fleurons du cinéma fantastique et de SF, au choix The Crow, Dark City ou encore I, Robot (putain de CV, m’est d’avis). Autant dire qu’on parle ici d’un gros killer, un esthète de la caméra qui donne l’impression de ne bosser que pour nous faire plaisir. Et l’annonce il y a quelques mois de son Dracula Year Zero, un biopic sur Vlad Tepes avant qu’il ne devienne le seigneur des saigneurs, abondait largement dans ce sens.

Cependant, tristesse puisque le projet semble pour l’instant être mis en stand-by. En effet, le sieur est maintenant attaché à Knowing, l’histoire d’un enseignant et de son fils qui découvrent une capsule temporelle annonçant ni plus ni moins que la fin du monde et, plus encore, qu’ils en seront les responsables ! Une histoire intrigante et qui pourrait donner un truc génial dans les mains de Proyas. Mais là où ça coince, c’est au niveau du casting : Nicolas Cage dans le rôle du héros… Non pas que je considère le neveu de Coppola comme un acteur forcément mauvais (il a même fait des trucs très cool style Volte-Face), mais comme il ne se montre que dans des merdes ces dernières années… Allez, espérons que ce film sera l’occasion pour lui de nous prouver qu’il peut encore jouer dans de bons films. Ce qui est quand même bien parti avec Proyas aux manettes !

Début du tournage à la mi-mars en Australie.

Kung Fu Kid

12 décembre, 2007

miyagi773738.jpg

Ah, quelle douce époque qu’étaient les 80′s, partagées entre un optimisme aveugle et une esthétique flasho-criarde. L’époque du grand cinéma, des Seagal et autres Van Damme et, pour les kids que nous étions (moi en tout cas), les enseignements de Mr Miyagi. Ah ! Karate Kid et son gentil p’tit héros, sa technique de la grue (l’animal, hein, pas le grand truc en métal), la chasse à la mouche à la baguette et, bien sûr, le légendaire « lustrer/poncer » (« wax on/wax off » en vo). Que de souvenirs… mais bon, quand on revoit aujourd’hui les films de cette trilogie (je ne compte pas le 4ème avec Hilary Swank dans le rôle de l’apprentie), force est d’avouer que ça a pas mal vieilli. Et qu’est-ce qu’on fait à Hollywood quand un film est un peu trop vieux ? On le remake, oui, vous avez raison.

Je vous avais déjà annoncé il y a peu que Will Smith tentait de monter une nouvelle version de ce parcours initiatique, avec son fils dans le rôle du héros (tant qu’à faire, hein). Un projet pas vraiment tripant qui aujourd’hui, grâce à cette news, voit sa côte de coolitude sévèremment augmenter : Stephen Chow, qu’on ne présente plus, pourrait bien réaliser ce remake ! Will Smith l’aurait approché lors de la tournée promo de Je suis une Légende en Chine et le géniteur de Crazy Kung Fu serait intéressé, se réservant même peut-être un rôle dedans (faites qu’il soit le nouveau Mr Miyagi !). Avec un tournage probablement en Chine selon la volonté de Will Smith, ce The Kung Fu Kid (titre provisoire) s’annonce en tout cas de plus en plus intéressant. Gageons que Stephen Chow saura nous pimenter tout ça à sa sauce, s’il parvient à trouver un trou dans son emploi du temps bien chargé !

Pas que pour les kids

12 décembre, 2007

Deux nouvelles bandes-annonces de films que l’on pourrait facilement cataloguer, à première vue, dans la catégorie « films pour les gosses » (mais est-ce un défaut, d’ailleurs ?) mais qui en réalité, pour plusieurs raisons, s’avérent passionnants pour n’importe quel cinéphile. Ready ? Here we go !

Inkheart

inkheart.jpg

Adapté d’un bouquin à succès, premier volet d’une trilogie, Inkheart raconte comment une fille va découvrir l’étrange pouvoir que posséde son père, celui de rendre réel tout ce qu’il lit à voix haute dans un livre. Malheureusement pour eux, un super-méchant qu’il a fait s’échapper il y a longtemps d’un conte pour enfants va kidnapper le père, forçant la jeune fille à lutter pour retrouver sa famille…

Alors, qu’est-ce qu’il y a de cool dans ce Inkheart ? Eh bah déjà, regardez le trailer et vous verrez qu’il y a l’air d’y avoir des trucs plutôt funky, style un géant de fumée ou des trucs tombant du ciel (j’aime quand des choses tombent du ciel). Faut dire qu’avec un concept comme ça (les livres qui deviennent réels), on peut facilement trouver des idées qui déchirent sévère. Mais surtout, ce qui retient l’attention, c’est la présence au générique du génial Brendan Fraser - un acteur qui m’est sympathique à jamais pour son interprétation de George de la Jungle – et qui aura à affronter un autre acteur auréolé d’une aura de culte puisque Andy Serkis (Gollum et King-Kong, c’est un peu/beaucoup lui) jouera, lui,  le méchant.

J’ai bien envie de voir ce que ça donne !

Image de prévisualisation YouTube

 

Speed Racer

speedracer.jpg

Alors là, on tape dans le projet de ouf puisque les « frères » (bah oui, maintenant il y a une soeur dans le duo) Wachowski, après s’être carrément pris au sérieux avec la trilogie Matrix, semblent relâcher un peu la pression avec ce Speed Racer, adaptation d’un dessin-animé japonais des 60′s.

Mais il n’empêche qu’avec la volonté d’innovation qui les caractérise, les Wachowski ont fait de cette adaptation un véritable défi technique et visuel, cherchant à donner une réelle patine « anime » (on est souvent quand même plus proche du jeu vidéo) à des images apparemment « live » (le tournage s’est fait à la 300, ce qui veut dire sur fond vert presque intégralement). Le résultat ? Du jamais-vu, tout bonnement, qui en fera gerber certains pendant que les autres triperont comme des malades. Et un trailer bien speed est là pour que vous vous fassiez votre avis ! C’est-y pas beau ?

sortie le 18 juin 2008

Image de prévisualisation YouTube

Qui kiffe les pingouins ?

12 décembre, 2007

madagascar.jpg

Si vous avez vu Madagascar, vous avez dû en arriver à la même conclusion que beaucoup de personnes : « yep, pas terrible… sauf les pingouins qui m’ont bien fait marrer ! ». C’est vrai que le quatuor bi-chromatique était ce qu’il y avait de plus réussi dans ce film, avec des blagues rendues efficaces par le contraste entre leur nature de pingouins et leur comportement militaire (rien que quand ils essayent de courir discrètement, j’suis mort de rire). Eh bien, excellente nouvelle pour tous les fans des pingouins : Dreamworks vient de signer un partenariat avec la chaîne Nickelodeon pour produire une série de 26 épisodes – en CGI, bien sûr – sur leurs aventures !

La série, prévue pour une diffusion début 2009 aux states, nous fera donc découvrir l’existence des pingouins dans le zoo de Central Park, partagée entre l’organisation de la cohabitation des espèces et, forcément, escapades urbaines pour trouver un moyen de rejoindre leur terre natale. Jusqu’à l’arrivée de Julien, le roi des lémuriens et indécrottable fêtard qui va mettre la pagaille dans leur zoo si bien organisé…

Une série avec du potentiel, donc, surtout quand on se rappelle comment le court-métrage fourni avec le dvd de Madagascar – et dans lequel les pingouins étaient déjà les héros – enterrait le film dans les grandes largeurs.    

123456