Délires morbides enfantins

L’auteur Neil Gaiman est plus que prolifique en ce moment puisque j’ai à peine le temps d’annoncer un de ses nouveaux projets, qu’un autre arrive par derrière sans crier gare. Le dernier en date est donc l’adaptation de l’un de ses nombreux romans, Coraline, qui raconte l’histoire à la Alice au pays des merveilles d’une petite fille emménageant dans une maison gigantesque et où elle découvre une porte secrète. Porte qui mène à un monde très semblable au sien sauf qu’ici, tout est mieux. Enfin, c’est ce qui paraît…

Neil Gaiman à la base d’un scénario, déjà, ça aguiche bien le chaland. Mais ce qui fait encore plus plaisir, c’est que c’est Henry Selick (L’Etrange Noël de Mr. Jack, Monkey Bone) qui réalisera le film dans un mix de stop-motion et d’animation par ordinateur. Les premiers échos laissent espérer à une véritable claque en matière d’animation alors que l’affiche finit de nous appâter avec son look à la « best of Tim Burton ». Bon, bah maintenant j’attends… 

coralineposter.jpg

Laisser un commentaire