Final Fantasy III

jaquette1.jpg

Les « Final Fantasy » sont des jeux de légende, de ceux qui ont collaboré à créer un genre à part entière en lui servant de modèle jusqu’à aujourd’hui encore. Alors quand le portage de l’un d’entre eux fut annoncé sur la DS, dire que cela a fait se pisser dessus tous les rpg-istes du monde est un euphémisme. Et encore, ils ne savaient pas ce qu’ils allaient se prendre sur la gueule.

me00006981552.jpg  me00007200142.jpg  me00007639892.jpg

Car ce « Final Fantasy III » est tout simplement le meilleur rpg de la portable. Plus long (46h contre 38) et plus complet que « Magical Starsign » (son seul concurrent sérieux et déjà excellent soft), le jeu de Square-Enix en met plein les yeux et les oreilles avec sa toute nouvelle 3D (bon c’est pas de la pS3 non plus, faut pas exagérer, mais c’est déjà bien classe) et ses mélodies qui sont un des charmes indéniables de la série. La maniabilité au stylet se fait très naturellement et, exception faite de 2/3 bugs dans les boutiques, cette nouvelle façon de jouer remplit donc parfaitement son contrat. On peut regretter que la fonction tactile ne soit pas utilisée en combat comme dans « Magical Starsign » (où quand on lance une attaque, on peut faire un coup critique en appuyant sur le perso au bon moment), mais cela aurait changer la nature du jeu qui doit rester un RPG old school. Donc tant mieux, finalement.

Et le jeu n’a pas besoin de cela pour offrir une profondeur suffisant à relancer notre intérêt car même s’il s’agit du remake d’un des premiers épisodes de la saga, la variété de son gameplay en faisait déjà un RPG comparable à ceux d’aujourd’hui : déplacements sur la carte avec plusieurs véhicules (chocobos, avions, sous-marin), un système de job assez conséquent (presque une trentaine de jobs), quête en 2 parties avec un nouveau monde qui apparaît, personnages de support à certains moments,… On le voit, c’est très complet; et le jeu offre donc une aventure très dense dans laquelle on avance avec grand plaisir.

« Final Fantasy III » est donc un super jeu, un incontournable pour tous les rôlistes du monde vidéo-ludique.Véritable résurrection d’un ancien classique, ce nouvel habillage lui offre une crédibilité supplémentaire quand certaines autres adaptations ne sont que de simples portages. Il est beau, il est sympa, il chante à l’oreille et vous plongera dans un monde de lumière et de ténèbre, de guerre et de magie : putain, j’ai adoré ce jeu !  

me00006820112.jpg

Laisser un commentaire