Les 4 Fantastiques et le Surfeur d’argent

fantasticfourfinalos2.jpg

Je m’excuse par avance, jeunes gens, car je vais à nouveau faire une critique en me servant d’une comparaison entre un film et sa suite. Le procédé peut sembler douteux mais est-ce bien ma faute ? Non, plutôt celle des exécutifs d’Hollywood  qui, quand ils ne font pas de remakes, se remplissent les poches avec des numéros 2, 3, 4 et ainsi de suite. Honte sur eux, donc.

Surtout lorsque que c’est pour nous faire un film comme Les 4 Fantastiques et le Surfeur d’argent(punaise, ce qu’il est chiant à écrire ce titre), une suite calquée sur le modèle du premier et qui ne cherche même pas à en améliorer les défauts (voilà, on rentre dans le vif du sujet). Ça manque donc cruellement d’action, les blagues sont nazes à 95% du temps, il n’y a aucune tension ni suspense (faut voir la scène où deux des membres de l’équipe, après avoir appris que la Terre va être détruite, se retrouvent dans un bar pour jouer aux fléchettes et boire une pinte pour comprendre) et Jessica Alba arrive à ne ressembler qu’à une banale bimbo sortie tout droit d’un porno californien. Ce qui fait déjà beaucoup pour un seul film, alors quand on retrouve ces défauts sur deux de suite, ça devient franchement pathétique.

La bande-annonce laissait pourtant augurer d’une meilleure tenue, principalement grâce à la scène de poursuite entre la Torche et le Surfeur d’argent, la seule qui vaille un tant soit peu la peine sur 1h30 de métrage. Mais comme souvent avec les bandes-annonces, ce n’était que poudre aux yeux. Et c’est bien dommage, car le Surfeur est plutôt réussi, on sent un potentiel de grandeur que la réalisation massacre malheureusement avec la tenacité d’un pit-bull qui aurait chopé un enfant.

Si vous n’aviez pas aimé le premier, attendez-vous donc à ressortir de celui-ci avec l’impression irritante que l’on vous l’a remise bien profonde. Un film tout pourri, en somme, à l’image de son affiche à vomir. Je ne vois pas quoi dire d’autre, et je n’ai pas envie d’en dire plus.  

6 Réponses à “Les 4 Fantastiques et le Surfeur d’argent”

  1. mabataille dit :

    mdr tu parles de ce film et TAC une pub pour un site gay… comme quoi la vie est bien faite =)

  2. pitouwh dit :

    Tu veux dire que La Chose est une icône gay ? Un peu comme Jean-Paul Gautier ou Steevy Boulay ?

  3. mabataille dit :

    Tous les hommes en uniforme sont des sociopathes.
    De là à ce qu’ils soient tous, sans exceptions, des paydays, je crois que ce n’est plus un secret pour personne.

    Je rappelle que David Hasselhoff n’a jamais porté d’uniforme contrairement à Gérard Majax.

    En parlant de ça : Koh Lanta a commencé, y’a un gars qui s’intoxique la bouche en bouffant une racine, le médecin lui file un cachet : « je suce ou j’avale? » ahlalala les contextes tout ça….

  4. pitouwh dit :

    David Hasselhoff, jamais porté d’uniforme ? Et son petit caleçon rouge d’Alerte à Malibu, c’est quoi ? Une couscoussière pour faire des frites ?

  5. mabataille dit :

    Nan c’est Mitch Buchannon qui porte un maillot rouge.
    Mon Dieu, voilà que tu confond réalité et fiction. Pauvre bête. Tu jouerais pas à GTA et tu serais pas fan de Marylin Monson par hasard?

  6. pitouwh dit :

    Non, j’aime faire du sudoku en écoutant Micheline Presle siffler… et d’abord, je préfère les RPG à GTA, OK ?
    Et en plus je sais pas qui est ce Mitch Buchannon… non, je sais pas ! Et je veux pas le savoir !

Laisser un commentaire