Combattre ou non ?

L’homme avance seul sur le chemin,

Un sabre aiguisé à la main.

Jamais il ne désire se battre

Mais tous se jettent sur lui avec hâte.

 

Elle est triste la vie de cet homme,

Condamné à devoir lutter

Contre des forces qu’il n’a pas provoqué,

Inextricables telles la chute de La pomme.

 

Mais un philosophe a un jour dit

« Le combat est ce qui fait le sel de la Vie »

A t’il raison, a t’il tort ?

En tout cas, maintenant, il est mort.

 

Moi, je ne désire pas lutter,

Je ne veux pas me battre en vain

Car, jamais, on ne peut gagner

Lorsque l’on fait le malin.

 

Ce que je veux, c’est me laisser porter,

Pouvoir, à fond, en profiter,

Tel la feuille sur le cours d’eau

En profiter, finalement, comme un salaud !

 

Laisser un commentaire