Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde

piratesdescarabes3.jpg

Attention, capitaine ! Grosse bouse à tribord  !

Bon, j’imagine très bien ce que vous pensez et ça doit ressembler à peu près à ça : après la critique sur Spiderman 3, vous vous dîtes que ce type (moi) n’aime pas les super-productions américaines, ou bien que je suis difficile, ou juste un gros casse-couille (les 2 dernières propositions ont une part de vérité) (la 1ère critique où le critique est critiqué… ça fait réfléchir). Mais avec ce film, franchement, c’est mérité. Disons que si le film de Sam Raimi était « un coup de couteau dans le dos » (c’est juste pour l’image, hein, je ne suis pas non plus sur le point de voler jusqu’aux states pour mettre une branlée au père d’Evil Dead), Pirates des Caraïbes 3 est une balle dans la tête, le viol des membres féminins de ta famille, la profanation du tombeau de tes ancêtres et l’urinage sur tes plants de tomates. Le tout avec le sourire !

Pourtant, l’épisode 2 avait été une vraie bonne surprise, surpassant largement le premier grâce à la bonne idée d’en gommer les principaux défauts (c.à.d. + d’action, + de monstres, – d’Orlando Bloom et de Keira Trucmuche, – d’intrigues de trahison à la mord-moi-le-noeud,…). Eh bah, devinez quoi ? Pour le troisième, ils sont revenus aux sources ! Comme ça fait plaisir… Petit inventaire de ce qui ne va pas (attention, il se peut que ça spoile sévère) :

Le film se recentre sur les humains et leurs allers-retours incessants entre petites trahisons et réconciliations sans queue ni tête, les monstres passant donc au second plan et Davy Jones devient même risible (je pensais pas que c’était possible tellement il est stylé). Mais il est pas tout seul parce que, en plus des têtes à claques Orlando Bloom et Keira J’ai-la-flemme-de-chercher-son-nom-sur-le-net (qui sont toujours aussi nuls, merci pour eux), le fameux capitaine Sparrow lui-même est baclé  avec des vannes qui tombent à plat 92% du temps (j’ai compté). Pour ceux qui voulaient voir un peu plus le superbe Kraken, désolé, mais ce sera pas dans ce film (vous verrez l’explication, c’est à pleurer tellement ça aurait pu être une scène splendide et tellement on ne nous la montre pas du tout) ! Et pour ceux qui voulaient voir Chow Yun-Fat se battre  comme un pirate, désolé, mais ce n’est pas là non plus qu’il faut chercher (le con trouve le moyen de mourrir au bout d’une 1h 15 de film). Et Keith Richard ?… J’ai pas envie de dire du mal d’une pierre qui roule. On pourrait aussi parler des ajouts qui font tâche avec les autres films (depuis quand Davy Jones peut passer à travers les objets ?), mais on va m’accuser de mauvaise foi, alors j’arrête là…

Enfin, il y a juste encore un truc : vous avez vu, dans la bande-annonce, la réunion de tous les seigneurs pirates ? Ça faisait envie, hein ? Tous ces monstrueux pirates réunis, avec leurs particularités et leur armada, prêts à se battre contre une centaine de bâtiments de guerre, ça aurait pu donner un truc génial digne du final hypothétique du manga One Piece, non ? Eh bah non. C’est tout gâché. A tel point que l’on ne les voit pas se battre, pas plus que la centaine de bâtiments de guerre. Tout ça, c’est juste pour faire joli… mais ça fait juste chier.

Alors c’est dommage, parce que le réalisateur est quand même plutôt bon (il subsiste quelques très, très beaux plans) et qu’on attendait un final en apothéose, mais l’ensemble est foutu en l’air par un scénario hasardeux qui se perd sur la durée (et en 2h40, il a le temps de bien se paumer comme il faut) et qui laisse s’exprimer des personnages tout juste bons à se faire tuer au second plan (Orlando Bloom et… bon, vous avez compris). Plus qu’un abordage, un véritable sabordage…

18704344.jpg  piratesphoto5.jpg  18753530.jpg

10 Réponses à “Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde”

  1. judepomm dit :

    Avec mamak on doit y aller dimanche, est-ce si nul que cela n’en vaut pas la peine?

  2. pitouwh dit :

    Le mieux est de ce faire son avis, bien sûr. Et comme ça, en plus, on pourra comparer nos critiques, ce qui est plus constructif.

  3. aurelie dit :

    moi je lé vu 3 fois et lé 3 fois je re decouvrer le film et il vraiment super et ceux qui n’ont pas aimer je trouve ca dommage mé bon chacun a ces gout moi je les beaucoup aimer et si on me demande d’aller le revoir je dirai oui sans une hesitation.

  4. pitouwh dit :

    Tous les goûts sont dans la nature, comme on dit. Il y a des gens qui ont beaucoup aimé le film mais je ne sais pas exactement ce qu’ils cherchaient dedans. Comme tu es une fille, j’imagine que de voir Depp et Bloom pendant 2h30 te faisait déjà plaisir; mais pour un bourrin comme moi à la recherche d’un final apocalyptique en apothéose, ce n’est pas avec ce film que je me ferai plaisir.

  5. Lutin dit :

    Tu a bien raison pitouwh, ce film est omment dire, ….. raté. Les trahisons en va et vient n’ont ni queues ni têtes, Sparow ne nous fait mêmem plus rire, Davy Jones s’est réellement transformé en molusque (quel gachis quand on voit la classe et l’animation de ce personnage; faut quand même arrêté du genre il aurait pas pu reprendre le coffre aux 2 faux marins a 2 sous … pfff … c’est un disney mis la tout de meme).

    Sans parler des explications a moitié donné (la marque noir a disparu …), du kraken miserable (la par contre j’etais degoute meme pas une petite bataille), du final tronqué (les effets speciaux magnifique ne sont que de la poudre aux yeux pour masquer un manque flagrant d’idee ou de budget au choix scenaristiques)

    Bon j’arrete sinon vous allez croire que je maudit ce film, ce qui n’est pas le cas, mais j’ai ete terriblement decu (Turner n’est meme pas mort, merde ! j’espere qu’il n’y aura pas de pirates 4)

  6. pitouwh dit :

    Désolé de te décevoir, Lutin, mais il semblerait que la trilogie Pirates des Caraïbes est bien partie pour s’agrandir, Johnny Depp ayant dit qu’il n’aurait rien contre le fait d’en faire un quatrième, peut-être même un cinquième… Et vu les résultats au box-office, je suis bien sûr que Disney et Bruckheimer n’auraient rien contre, bien au contraire.
    Bon, la série a quand même du potentiel (des pirates et des monstres… que dire de plus ?) et nous a déjà offert de bons moments (j’y reviens encore, mais le deuxième film était vraiment très cool), donc on va lui laisser le bénéfice du doute.
    Qui sait, peut-être que les chiffres pairs leur porteront bonheur ? (auquel cas, si ils pouvaient s’arrêter au quatrième, ce serait sympa)

  7. Sébastien dit :

    oui il rusque d’y avoir encore une trilogie
    du potentiel , du potentiel du parler de scène pourries dans matrix ( la scene de danse lol ) ben moi qui suis fan pourtant la scene de tout les Jack Sparrows et surtout celle où Deux jack sortent de son oreille ANTHOLOGIQUE n’est-ce pas ^^

    Dernière publication sur Cinéma, Séries : Django Unchained, le making-of !! V.O

  8. pitouwh dit :

    « Quand un moineau se pose sur ta main, c’est un instant de bien.
    Quand mille moineaux se posent sur ta maison, c’est une malédiction ».

    Proverbe taoïste.

  9. Sébastien dit :

    quann Deux Jack Sparrows te sortent des oreilles c’est une daube alors quand y en a des dixaines sur un bateau autant qu’il coule ^^
    proverbe sebouzien

    Dernière publication sur Cinéma, Séries : Django Unchained, le making-of !! V.O

Laisser un commentaire